Une première femme comme descriptrice dans la NBA

Dès la saison 2021-2022, Lisa Byington sera la descriptrice officielle des Bucks de Milwaukee. Embauchée par les champions en titre mercredi, elle devient ainsi la première femme de l’histoire de la NBA à occuper ce poste.

Les Bucks lui ont souhaité la bienvenue via leurs réseaux sociaux, en après-midi.

Jim Paschke, qui occupait cette fonction pour l’équipe depuis 1986, avait annoncé avant même le début de la dernière saison qu’il tirerait sa révérence au terme de cette dernière. Il l’a finalement fait de la meilleure des manières, en pouvant commenter la victoire du premier championnat des Bucks depuis 1971, l’époque de Kareem Abdul-Jabbar.

Byington, 45 ans, a travaillé pour plusieurs réseaux sportifs depuis le début de sa carrière. Ses réalisations notables comptent la description du football universitaire pour le Big Ten Network, du basketball collégial pour FS1 et des matchs de la WNBA pour le Sky de Chicago.

Au printemps dernier, elle était devenue la première femme à occuper un post de play-by-play lors d’un tournoi du March Madness. Elle écrira une page d’histoire similaire dans la NBA cette année.

Non seulement Lisa Byington est la première descriptrice officielle dans la NBA, elle est aussi devenue la première de tous les sports du Big 4 à le faire. Cela signifie que tous les emplois du genre dans la NFL, la MLB et la LNH sont occupés à 100% par des hommes.

Il serait plaisant de ne pas avoir besoin d’en parler, que ce ne soit pas un événement si une femme est engagée pour faire un tel métier. La réalité actuelle en veut malheureusement autrement, et il est en ce sens important d’en parler.

Vivement le jour où ce genre d’embauche ne constituera plus une nouvelle.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 791