Michael Porter Jr. signe une lucrative prolongation

Les Nuggets de Denver s’assurent les services prolongés d’une troisième étoile sous contrat maximal, en offrant une prolongation de 172 M$ (avec possibilité de 207 M$) au jeune Michael Porter Jr., selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

L’entente longue de cinq ans permettra au small forward de toucher une somme maximale de 207 millions de dollars américains, s’il parvient à faire l’une des trois équipes All-NBA, lors de la prochaine saison. Le défi est de taille, mais MPJ ne manque pas de motivation pour atteindre cet objectif, avec un tel bonus à l’horizon.

Dans ce scénario, il deviendrait le huitième joueur de l’histoire à paraffiner une fiche contractuelle de 200 M$ ou plus, rejoignant Stephen Curry (2x), Giannis Antetokounmpo, James Harden, Russell Westbrook, Rudy Gobert, Luka Doncic et Trae Young.

Sans sélection All-NBA, Porter empochera 172 M$ sur cinq ans, c’est-à-dire une extension de recrue désignée, qui lui permettra d’encaisser un salaire annuel moyen d’environ 34 M$ jusqu’en 2027. L’ailier des Nuggets rejoint quelques uns de ses pairs de la classe recrue de 2018 comme détenteurs de prolongations maximales; Luka Doncic, Trae Young et Shai Gilgeous-Alexander ont fait de même.

Avec Deandre Ayton, Jaren Jackson Jr. et d’autres de leurs camarades toujours en attente de nouveau contrat NBA, la cuvée de 2018 s’établit peu à peu comme l’une des meilleures des récentes années. Michael Porter Jr. est le favori de ce groupe pour s’emparer du titre de Joueur le plus amélioré en 2022, alors qu’il verra son rôle croître à nouveau à sa troisième année sur des parquets professionnels (il n’a pas disputé la première saison de sa carrière en raison d’une chirurgie au dos).

L’excellent marqueur de 23 ans sera en position idéale pour une explosion dès cet automne, dans la foulée de cette nouvelle entente et de la blessure de Jamal Murray. Il maintenait des moyennes de 19.0 PTS et 7.3 REB en 2020-2021 – un bond de 10 points par match – venant adéquatement remplir un trou laissé par Murray en fin de campagne.

De plus, MPJ s’est illustré au niveau de l’efficacité l’an dernier en signant le deuxième calendrier régulier de l’histoire avec un rendement « effective FG% » supérieur à 64 (64.6%) et une moyenne de points minimale de 19. Le légendaire Wilt Chamberlain a l’autre saison de la sorte derrière sa cravate, accomplie en 1966-1967…

L’organisation de Denver a désormais son noyau de quatre joueurs sous contrat à long terme, après avoir paraffiné la nouvelle fiche de Porter. Nikola Jokic, Jamal Murray, Michael Porter Jr. et Aaron Gordon sont au Colorado pour y rester, au moins jusqu’en 2023. Trois d’entre eux goûtent à des contrats maximaux.

À titre de note, les Nuggets sont désormais la quatrième franchise du circuit avec trois joueurs max, rejoignant les Nets (Durant, Harden, Irving) ; les Warriors (Curry, Thompson, Wiggins) ; et les Lakers (James, Davis, Westbrook). Il ne reste plus qu’à voir si cet effectif sera en mesure de faire compétition à ces rivaux et de capitaliser sur la fenêtre que propose le MVP de la ligue, en allant chercher un titre.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 911