Chris Boucher se sent prêt à franchir un nouveau cap

En étant sur le point d’entamer sa 4e saison au sein des Raptors et sa 5e dans la NBA, Chris Boucher peut maintenant être considéré un vétéran dans la ligue. Le pivot de 28 ans a réussi à connaître une progression constante depuis son arrivée à Toronto. Au cours de la saison dernière, il a obtenu une place définitive dans la rotation de son club en gagnant la confiance de son entraîneur-chef Nick Nurse. Même si le Montréalais ne figurait pas parmi les trois finalistes officiels en lice pour le trophée du joueur le plus amélioré pendant cette même campagne, il était difficile de ne pas au moins faire mention de son nom en discutant de la course du MIP (Most Improved Player). L’athlète canadien n’est pas pour autant satisfait. Il aimerait améliorer certains aspects de son jeu cette année afin de franchir un nouveau cap.

En répondant aux questions de quelques journalistes locaux, celui que l’on surnomme Slim Duck a récemment fait mention de quelques aptitudes qu’il aimerait peaufiner. 

Tout d’abord, il voudrait terminer la saison avec un taux de réussite de 40% ou plus derrière la ligne de 3 points. En 2020-2021, Boucher avait quand même maintenu une efficacité respectable de 38% de cette distance, mais il a l’intention de se surpasser. Pour se faire, il compte mieux choisir les tirs qu’il tentera.

« Je vais essayer de dépasser le plateau de 40% », a mentionné Chris. « Pendant la moitié de l’année dernière, je n’étais pas loin de 45%. Je pense qu’une chose qui va m’aider cette saison c’est le fait que je suis capable de mieux gérer et dribbler la balle. Cela va me permettre de limiter le nombre de tirs contestés que je vais tenter. Je pense que c’est ce qui a fait en sorte que mes chiffres ont baissé. J’avais la gâchette facile à un moment donné. Je dois mieux lire le jeu. Je m’améliore chaque année donc vous allez voir quelque chose de différent cette saison. »

Le côté défensif

CB est un joueur défensif talentueux et il possède de bons instincts de ce côté du terrain. Il aimerait toutefois atteindre un niveau de constance plus élevé qu’auparavant. Connu pour sa capacité à contrer les tirs à 3 points de ses adversaires fréquemment, Boucher veut en faire plus.

« La défense est ma priorité », a-t-il expliqué. « Je peux faire plusieurs choses de ce côté du terrain. Je peux prendre des rebonds, pousser la balle, contrer des tirs, etc. On est dans une ère dans laquelle tous les joueurs doivent être capables de défendre plusieurs postes. Je dois donc me concentrer là-dessus. Je sais que je peux marquer des points. Je dois être plus concentré défensivement. »

Nick Nurse semble être plutôt d’accord avec les propos du Québécois.

« J’aimerais le voir ne pas être autant tout ou rien en défense si ça a du sens », a dit Nurse. « Il est capable de faire d’énormes contres ou encore des vols de balle impressionnants, mais j’aimerais qu’il soit solide en tout temps. Je veux le voir faire les bonnes rotations et défendre un joueur différent lorsqu’il y a un switch. »

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 218