Les joueurs non-vaccinés devront se tenir droit à Toronto

L’écart entre les joueurs vaccinés et ceux qui ne le sont pas se ressentira encore plus lorsque les clubs visiteront les Raptors à Toronto, cette saison. En vertu de la loi canadienne, des contrevenants à la quarantaine obligatoire pourraient se retrouver en prison.

L’informateur Shams Charania de The Athletic, qui a annoncé le tout mercredi soir, a indiqué que les joueurs de la NBA avaient été mis au courant durant la journée.

Advenant qu’un joueur non-vacciné décide de briser sa quarantaine obligatoire (de 14 jours, soit dit en passant), il pourrait écoper d’une peine de prison allant jusqu’à six mois. Il est aussi possible qu’il doive payer jusqu’à 750 000 dollars en amende.

Rappelons qu’il y a tout juste une semaine, la NBA déposait un plan de 65 pages pour illustrer en détail ses protocoles sanitaires pour la saison 2021-2022. Ce plan incluait plusieurs mesures restrictives pour les athlètes qui ont choisi de ne recevoir aucune dose.

Ce qui vient compliquer la donne pour aller jouer contre les Raptors, c’est le fait de franchir la frontière et donc de tomber sous la juridiction d’un autre système. Avec ces changements viennent souvent des complications, ce qui le devient encore plus lorsqu’on n’a pas reçu de vaccin contre la COVID-19.

On peut déjà deviner qu’ils seront quelques-uns à ne pas vouloir faire la route jusqu’en Ontario, et ce même si la NBA affiche un taux de 95%. Il y aura toujours les dissidents du groupe. Un joueur comme Kyrie Irving, par exemple, avec la personnalité qu’on lui connaît et son opposition au vaccin, est le genre de joueur qui pourrait carrément refuser de se rendre au Canada. À suivre.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 800