Vaccination : les Nets ne veulent pas de Kyrie Irving à temps partiel

Les Nets ont pris une décision quant au rôle de Kyrie Irving au sein de leur franchise compte tenu de son statut de vaccination, a dévoilé Shams Charania de The Athletic mardi matin. Brooklyn ne veut pas d’un joueur à temps partiel dans son effectif. L’athlète de 29 ans ne participera donc pas aux entraînements ni à quelconques matchs de l’équipe, tant à domicile que sur la route, tant qu’il ne sera pas vacciné contre la COVID-19.

Des sanctions financières seront seulement appliquées par la ligue pour les matchs à domicile. Si la situation n’évolue pas davantage au cours de la saison, le guard perdra plus de 15 M$, soit 381 000 pour chacune des 41 rencontres de la franchise ayant lieu au Barclay Center pendant la campagne 2021-2022.

L’annonce arrive quelques jours après que la Ville de New York ait qualifié la salle d’entraînement du club de l’Est, le HSS Training Center, de lieu privé. Cela devait permettre au numéro 2 de se joindre à ses coéquipiers et ses entraîneurs pendant les séances d’entraînement. Toutefois, les dirigeants des Nets ont tranché autrement finalement.

Le directeur général de l’organisation, Sean Marks, a expliqué sa décision dans un communiqué.

« Kyrie a fait un choix personnel que nous respectons. Il s’agit d’un droit individuel. À l’heure actuelle, ce choix le restreint d’être un membre de l’équipe à temps plein », a déclaré Marks. « Aucun membre de notre club n’aura le droit de se joindre à nos activités avec des disponibilités à temps partiel. Il est impératif que nous continuions de développer une certaine cohésion et une alchimie en tant qu’équipe. On veut rester fidèle aux valeurs que nous avons établies à travers les années, dont font partie l’unité et le sacrifice. »

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 216