Manu Ginobili se verrait jouer à l’époque actuelle

La dynastie des Spurs de San Antonio qui a marqué les années 2000 et 2010 ne serait pas ce qu’elle a été sans un Manu Ginobili, aujourd’hui légende retraitée du basketball. Malgré qu’il soit à l’écart du jeu depuis 2018, Manu ne peut s’empêcher de s’imaginer dans une ligue moderne comme aujourd’hui, où le rythme de jeu est tout autre.

Dans le cadre d’une entrevue réalisée à l’occasion du 75e anniversaire de la ligue, l’Argentin a confié qu’il aurait aimé naître dix ans plus tard, afin de pouvoir se mesurer aux vedettes d’aujourd’hui, dans le basket tel qu’il est pratiqué actuellement, à l’opposé de celui qu’il jouait lorsqu’il est arrivé chez les pros, en 2002.

« Si je pouvais choisir l’époque, j’aimerais jouer maintenant. »

Manu Ginobili

Parmi toutes les époques de l’histoire du circuit, c’est dans la NBA d’aujourd’hui que Ginobili serait le plus à son aise, lui qui préfère un match rapide incluant plusieurs possessions offensives et un haut degré de tirs à 3 points. Dans ces circonstances, il aurait pu connaître du succès autant à titre de guard partant que dans un rôle de Sixième homme.

L’ancien numéro 20 de San Antonio a ensuite cité les noms de Luka Doncic, Zach LaVine et Donovan Mitchell comme les joueurs qu’il aimerait affronter le plus – même s’il a déjà fait face à un plus jeune LaVine en fin de carrière.

Sans la contribution des Spurs de Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili à l’histoire de la NBA, toutefois, la basketball moderne ne serait fort possiblement pas celui que nous connaissons et aimons tant. Une part de crédit pour les façons de faire d’aujourd’hui revient donc inévitablement à l’un des pères du euro-step, Manu Ginobili.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 921