Les Warriors défont les Lakers derrière un triple-double de Steph Curry

Le dernier des deux matchs qui marquaient la soirée inaugurale de la 75e saison régulière de la NBA mettait en vedette un nouveaux big three fort intéressant chez les Lakers de Los Angeles – formé de LeBron James, Anthony Davis et Russell Westbrook –, qui s’est toutefois incliné à domicile face aux Warriors de Golden State, menés par un triple-double signé Stephen Curry.

La victoire de 121-114 des Dubs venait après un dur combat contre les champions de 2020, au travers duquel les locaux du Staples Center dominaient pour environ trois quarts. Dans une rencontre de qualité qui rappelait peut-être plus un match de milieu de campagne que de match #1, LeBron James a été phénoménal.

King James s’est rapidement imposé en attaque alors qu’il récoltait la majorité de ses 34 points en première demie – tir en suspension après tir en suspension. Il a ajouté 11 rebonds et 5 passes décisives à la feuille de match, sur un rendement total de 56.5%.

Comme acolyte à LeBron, Anthony Davis a également bien fait avec 33 de ses propres points et 11 rebonds, lui qui a tiré le ballon à 57.7%. Il s’agissait d’une soirée importante pour AD qui complétait des alleyoops et des tirs difficiles comme on s’attendait de lui avant sa dernière blessure. En présaison et à plusieurs moments lors des dernières séries, Davis ne semblait pas en pleine forme sur le terrain, mais il a fait disparaître les inquiétudes mardi soir.

Carmelo Anthony et Kent Bazemore contribuaient aussi adéquatement à l’effort du Lakeshow à leur début, au son de 9 et 8 points respectivement, en sortie de banc. Or, la déception de la soirée pour L.A. portait le nom de Russell Westbrook, comme c’était le cas lors des matchs préparatoires.

Le point guard titulaire du club s’est illustré avec seulement 8 points (4/13 du terrain), 5 rebonds, 3 passes et une cote de -23, en 35 minutes de jeu. Ses quatre revirements de ballons racontent une histoire similaire à la présaison, lorsqu’il en accumulait 5.8 par match.

Néanmoins, ses coéquipiers demeurent positifs face à un début plus rocailleux dans le Mauve et Or. James lui a d’ailleurs communiqué qu’il était « trop dur avec lui même, ce n’est qu’un match » suivant la défaite. Un Westbrook à son meilleur sera nécessaire au printemps si les Lakers souhaitent connaître un long parcours éliminatoire.

De l’autre côté du terrain, un Stephen Curry quelque peu frustré menait une formation améliorée des Warriors avec, certes, 21 points, 10 rebonds, 10 assistances et 3 vols (son premier triple-double depuis 2016), mais non sans difficultés au tir. Seuls cinq de ses 21 lancers ont trouvé le fond de l’anneau, dont 2/8 de la ligne des 3 points. Chef Curry a tout de même terminé la soirée à titre de meilleur marqueur des siens, alors que Jordan Poole le suivait de près avec une récolte de 20.

Comme agréable surprise sur la deuxième unité, l’un des nouveaux arrivés de Golden State, Nemanja Bjelica, a inscrit 15 points, 11 rebonds et 4 passes sur un taux d’efficacité de 85.7% en terminant même la rencontre pour Steve Kerr. Le vétéran européen aura un rôle important dans cette formation s’il poursuit sur cette lancée.

Dans ce qui pourrait représenter un avant-goût de la finale de conférence, à l’Ouest, l’absence d’enjeu immédiat n’a pas empêché les Warriors et les Lakers de se livrer tout un combat et de conséquemment donner le ton à cette excitante saison de la NBA. Les deux clubs croiseront le fer à nouveau le samedi 12 février 2022.

Voici l’autre rencontre qui avait lieu mardi soir :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 984