Klay Thompson estime qu’il avait sa place au sein de l’équipe du 75e

Si l’équipe du 75e anniversaire de la NBA allait faire des heureux, c’est qu’il y en aurait également des mécontents. À la suite de la publication de cet effectif spécial, l’arrière étoile Klay Thompson a fait savoir son désaccord avec son absence de la liste.

Âgé de 31 ans, Thompson a manqué l’entièreté des deux dernières saisons. Son dernier match remonte aux finales de juin 2019, alors que les Raptors de Toronto avaient été couronnés champions pour la première fois de leur histoire.

Mais ça ne l’empêche pas de penser qu’il mérite sa place – et ça ne le force certainement pas non plus à garder sa langue dans sa poche.

« Je suis peut-être naïf en mon habileté à jouer au basketball, mais dans ma tête, je fais partie du top 75. »

– Klay Thompson

Il a raison de se battre. Objectivement, le shooting guard des Warriors est un excellent joueur. All-Star lors de cinq saisons consécutives, il a été le numéro 2 d’une dynastie pendant plusieurs années – en plus de récolter trois bagues au passage.

Le problème, c’est que pratiquement tous les joueurs qui font partie de la liste ont un résumé aussi garni, sinon plus que le sien. En se limitant à 75 sélections, la NBA savait pertinemment qu’elle devrait effectuer des choix plus ou moins compliqués.

C’est par ailleurs ce que StatMuse, site spécialisé en analyses sportives, a pu résumer.

Dans deux tweets publiés après l’annonce de l’équipe complète, le média sportif a illustré le sérieux manque de logique derrière certaines décisions des panelistes mis en charge du projet.

Il n’est pas normal que Dwight Howard, Tony Parker et Tracy McGrady soient omis du registre final, si on se fie strictement aux statistiques et aux récompenses qu’ils ont accumulé durant leur parcours professionnel.

En même temps, le manque d’un critère clair de sélection a probablement influencé certains responsables à voter de manière plus subjective.

Considérant ce que Damian Lillard a réussi à accomplir dans les dernières années, le résultat peut évidemment être teinté d’une once de favoritisme à l’endroit des joueurs qui sont actuellement des vedettes. C’est plus facile d’oublier celles du passé.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 833