Les Bulls demeurent invaincus

La saison débute en lion à la ville des vents avec trois victoires consécutives, sans oublier leur présaison parfaite de quatre victoires et zéro défaites. La troupe de Billy Donovan a surclassé ses adversaires par un total de 123 points durant ces sept parties.

La saison morte a porté fruit chez les Bulls, qui ont obtenu les services de joueurs convoités sur le marché des agents libres : DeMar DeRozan, Alex Caruso et Lonzo Ball. Ces nouveaux venus ont apporté un vent de fraicheur à Chicago, une équipe qui en avait bien besoin après avoir manqué les séries éliminatoires dans les quatre dernières saisons.

Lonzo Ball produit énormément pour les Bulls, lui qui mène l’équipe avec cinq passes décisives et surprenamment deux blocs par partie. Pour ce qui est de Caruso, il est premier de la formation en interceptions avec neuf depuis le début de la saison, soit le deuxième plus grand total dans la ligue.

Or, il n’y a pas que les nouveaux arrivants qui contribuent à ce succès, les vétérans Zach LaVine et Nikola Vucevic font flèche de tout bois et sont sans pitié pour les paniers du United Center. Avec 12.7 rebonds par partie, le pivot de 6 pieds, 11 pouces se classe au dixième rang de la NBA dans cette catégorie. LaVine lui se taille une place au sommet de l’équipe avec 26.7 points par partie.

Zach LaVine, qui est sur la dernière année de son contrat, ne semble pas vouloir aller nulle part. On sait que pendant plusieurs années, l’offensive passait presque entièrement par lui à Chicago. Avec l’arrivée de nouveaux visages, on sent un LaVine de plus en plus à l’aise.

« Nous nous attendons à jouer de cette façon […] c’est le basket le plus amusant auquel j’ai joué, et je m’amuse beaucoup là-bas. »

Zach Lavine

Reste à voir jusqu’où peut durer cette saison parfaite mais pour l’instant, les Bulls connaissent un excellent début et s’ils continuent à jouer de la sorte, un long parcours en séries ne serait pas une utopie, eux qui sont à la recherche d’une conquête du trophée Larry O’Brien depuis 1998.

Image par défaut
Louis-Éric Masse
Publications: 13