Scottie Barnes excelle sous pression

Malgré une défaite au compte de 103-95 samedi soir face aux Mavericks, Scottie Barnes a représenté la note la plus positive à retirer de la joute pour les Raptors, lui qui excelle sous une pression énorme avec les assignations défensives qu’il a obtenu au cours des plus récents deux matchs en deux soirs. Non seulement a-t-il défendu Jayson Tatum et Luka Doncic à merveille, la recrue de Toronto a également rempli la fiche de statistiques, particulièrement vendredi contre Boston avec ses 25 points et 13 rebonds.

Rapidement devenu un atout défensif hors pair pour Nick Nurse, le quatrième choix du dernier repêchage n’a pas froid aux yeux devant certaines des meilleures vedettes périphériques du circuit.

Ajoutant maintenant un revers à sa fiche de 1-2, l’unique franchise canadienne de la NBA commence à reconnaître les lacunes qu’elle aura à polir si une place en séries peut être envisageable. Si, oui, la défense est sans équivoque le point fort de ce club, il y a quelques défauts à ce groupe, notamment à l’intérieur; les Raptors manquent un peu de grandeur sous l’anneau avec seulement Precious Achiuwa et Khem Birch.

Toutefois, il ne s’agit pas d’un problème lorsque Scottie Barnes et OG Anunoby sont là près de l’arche pour défendre les meilleurs ailiers adverses – et des Fred VanVleet et Gary Trent Jr qui ne font pas mal pour contrer les guards de plus petite taille.

Parmi ce lot, c’est néanmoins le plus jeune qui a obtenu la mission de garder les marqueurs principaux des Celtics et Mavericks; un défi qui ne l’intimide pas du tout.

« C’est un challenge que je suis prêt à prendre. Je veux défendre ces gars chaque soir. […] C’est ce que j’attend avec impatience. »

– Scottie Barnes

En plus d’avoir inscrit 17 points, 8 rebonds et 2 passes décisives, il a donné du fil à retordre à Doncic lorsqu’il était devant lui en défense, samedi soir. Le Wonderboy de Dallas s’en est sorti avec des rendements de 20% de l’arche et de 45% au total, mais les nombres ne racontent pas toute l’histoire, car il a tout de même cumulé 27 points, 9 rebonds et 12 passes (parce qu’il est Luka Doncic).

La cote de +7 de Scottie est cependant supérieure au +1 de Luka, mais le jeune Raptor devra travailler sur ses tendances à fauter, lui qui terminait la soirée avec cinq fautes personnelles. Il n’en a commis qu’une seule contre Tatum la veille.

La star des C’s n’a pas brillé vendredi soir à Boston dans la défaite des siens, devant faire face à la recrue des Raptors pour une majeure portion de la rencontre. Ses 18 points sur 14 tirs ne représentent pas sa pire performance en carrière, mais ses coéquipiers auraient aimé une plus grande production de sa part pour décrocher la victoire. Nurse peut donc remercier Barnes et Anunoby.

Or, le développement du jeune homme de 6 pieds, 8 pouces est loin d’être terminé alors que tant d’amélioration – autant offensive que défensive – se dessine à l’horizon pour Scottie Barnes. Son potentiel semble de plus en plus important de joute en joute, et peu de recrues auront un impact aussi direct sur les victoires de leur collectif comme le quatrième choix total, cette année. Gardez donc un œil sur l’énerrgique Barnes alors que la course au titre de Recrue de l’année sera amorcée bientôt.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 982