Faible production offensive : les ballons Wilson au cœur de la controverse

La NBA a procédé à un changement de ballons récemment, passant de Spalding vers Wilson. Ce changement est-il lié aux difficultés d’efficacité de divers joueurs depuis le début de la saison? Pour Paul George, l’adaptation face aux nouveaux ballons y est assurément pour quelque chose.

Spalding détenait ce contrat avec la NBA depuis 1983, alors que la compagnie a elle-même pris la place de Wilson à l’époque. Rappelons-nous qu’en 2006 Spalding avait tenté d’introduire un ballon synthétique, une mode dans les écoles secondaires et les universités, et que la situation s’est rapidement détériorée. De nombreux joueurs ont mentionné s’être fait des ampoules, ou des blessures semblables en se pratiquant l’été précédent la saison 2006-2007 avec le nouveau ballon dans le but de s’y habituer. La NBA a fourni un ballon à tous ses athlètes pour permettre de sa familiariser avec celui-ci. Bien que la situation soit différente, il est intéressant d’y constater les ressemblances entre la réaction négative des athlètes, même si 15 ans séparent les deux événements. Pour le moment, les nouveaux ballons semblent plus causer un inconfort lié aux performances plutôt qu’aux blessures.

Clairement, il y a une différence entre Spalding et Wilson. Les commentaires de George sont clairs, la sensation n’est pas la même. Pour des joueurs habitués à jouer avec le même ballon depuis des années, un simple petit détail peut faire dérailler les performances. Le problème a également été soulevé et des discussions sont en cours entre la ligue, les joueurs et Wilson pour tenter d’y remédier.

Tant à trois points que partout sur le terrain, les pourcentages d’efficacité sont en chute libre présentement. Il n’y a pas eu un aussi mauvais taux de réussite général depuis 2004. Au niveau du tir de trois points, il faut remonter à 1999. Je n’étais même pas né. Mon collègue Pierre-Olivier Poulin l’a récemment mentionné: les vedettes ne marquent pas autant qu’elles le faisaient l’an dernier. 

CJ McCollum, le président de l’Association des joueurs (NBPA) a déjà confirmé qu’il allait discuter de la situation avec ses collègues. S’il y a un consensus défavorable face au produit disponible présentement, il est possible que des modifications soient appliquées. Pour l’instant, les joueurs devront tout de même tenter de retrouver leur touche, peu importe le ballon qui sera entre leurs mains.

Image par défaut
Alexis Goulet
Détenteur de la page sportive Le Gars Du Sport, Alexis est un passionné de basketball depuis le début de son adolescence. AlleyOop Québec lui permet d’avoir une plateforme pour partager sa passion de ce sport qu’il a pratiqué durant de nombreuses années. Aspirant à devenir journaliste sportif, il fait ses premiers pas dans le monde du blog.
Publications: 907