Harrison Barnes, ce héros obscur à Sacramento

Harrison Barnes a toujours été un joueur très convenable, depuis son arrivée dans la NBA en 2012. Faisant ce qu’on lui demande, il n’a jamais été particulièrement été remarqué, sauf peut-être deux fois, lorsqu’il est devenu agent libre et qu’on évaluait si on lui offrait un contrat. Cette année, c’est tout le contraire.

Pour la toute première fois de sa carrière, le small forward de 29 ans joue comme une première option offensive. Alors que le meneur prometteur De’Aaron Fox connaît une légère baisse de régime, c’est l’occasion parfaite de prendre de la place au sein d’un club qui va moins mal qu’on aurait pu le prédire.

En huit matchs cette saison, l’ancien des Warriors et des Mavericks enregistre des moyennes de 23.3 PTS, 9.5 REB et 2.4 AST. On peut également y ajouter des pourcentages de réussite de 49.6 % au tir, dont 47.3 % derrière la ligne des trois points.

Ces chiffres, lorsque maintenant jusqu’au mois de février, font souvent l’objet d’une candidature au Match des étoiles. Pour la première fois de sa carrière, Barnes peut aspirer à en faire partie.

Disons que son amélioration par rapport à l’an dernier ne passe pas inaperçue.

Ce qui est intéressant de regarder, outre le fait que le nouveau #1 des Kings soit actuellement le 20e meilleur marqueur de la NBA, c’est qu’on dénote une augmentation fulgurante de son Player Efficiency Rating, statistique qui mesure l’utilité globale d’un joueur à l’aide d’un calcul complexe.

Alors qu’il a remis un PER de 13.6 durant son cheminement chez les professionnels, ce qui se situe légèrement en dessous de la moyenne standardisée de 15, Barnes a fait le saut jusqu’à 23.2 cette année. C’est le genre de rendement d’un joueur nettement All-Star qui obtient même quelques considérations pour une équipe All-NBA, à titre indicatif.

Si ça se termine bientôt, ça aura été plaisant de voir Harrison Barnes s’éclater pendant un moment. Si ça se poursuit, ça l’aura encore plus été d’avoir assisté à l’éclosion tardive et soudaine de ce jeune vétéran à Sacramento.


Avec une fiche de 4-4, les Kings possèdent présentement le huitième rang dans l’Ouest. Leur prochain match a lieu ce soir, alors qu’ils reçoivent les Hornets en Californie.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 827