Pascal Siakam fait bien à son retour au jeu

Après environ six mois d’absence, Pascal Siakam retrouvait finalement les parquets de la NBA dimanche suivant une chirurgie à l’épaule gauche, et l’ailier fort des Raptors a bien fait hier après-midi face aux Nets de Brooklyn. Même s’il participait au match avec des minutes restreintes, Siakam a su tirer son épingle du jeu dans la défaite 116-103 où James Harden et Kevin Durant étaient tout feu tout flamme.

À sa réintégration dans l’alignement torontois, Pascal y est allé d’un confortable 15 points, 4 rebonds, 1 passe, 1 vol et 2 blocs en 25 minutes de jeu totales. Vraisemblablement en pleine forme, l’ancien All-Star a converti cinq de ses 12 tentatives au tir, dont un triplé sur trois pour amorcer la joute, au sommet de l’arche.

À titre de note, Spicy P jouait au Scotiabank Arena pour la première fois depuis le mois de mars 2020, tandis que KD retrouvait l’enceinte de l’aréna torontois pour la première fois depuis la finale NBA de 2019, pour sa part.

Le premier des deux hommes faisait démonstration d’une joie apparente en contribuant à l’effort du collectif des Raptors : ce sentiment semblait lui avoir manqué, après tant de mois d’absence. La chirurgie de réparation d’un labre (labrum) déchiré à son épaule non-dominante aura été peu invasive, certes, mais cela ne veut pas dire que le processus a été facile pour autant.

Le grand joueur de 27 ans qui soufflera 28 bougies au courant de l’année a même avoué s’être écroulé en sanglot lorsqu’il a appris qu’une opération serait nécessaire, simplement parce qu’il n’était jamais passé sous le scalpel dans le passé. Il n’avait pas pleuré autant depuis le décès de son père.

Pourtant, la réhabilitation suite à l’intervention chirurgicale s’est déroulée parfaitement. À chaque étape du processus vers un retour au jeu, Siakam progressait mieux que prévu, ce qui lui a permis de revenir dimanche de manière précoce. Après ce contre-temps personnel, P Skills demeure toutefois optimiste et conscient de sa chance. Il s’agissait assurément d’un retour dans la joie et le soulagement.

« Aujourd’hui, évidemment, nous n’avons pas obtenu la victoire, mais je me suis senti très bien de pouvoir être là sur le terrain, cela faisait tellement longtemps. […] Je me sens béni, je crois que c’est facile de juste y aller ‘au jour le jour’ et d’oublier toutes nos bénédictions, mais je me sens définitivement choyé d’être dans cette position et de retour sur le terrain. Je suis super heureux. » avait à dire Pascal Siakam en conférence d’après-match.

Si le match de milieu d’après-midi s’est somme toute bien déroulé pour le joueur francophone d’origine camerounaise, il était non sans rouille et accrocs; un Pascal Siakam qui était nommé partant au poste de pivot a du rattraper son souffle à quelques reprises et des tirs de mi-distance habituellement donnés pour lui ne trouvaient pas le centre de l’anneau. Rien d’inquiétant, cependant.

Sans l’ombre d’un doute, les partisans sur place partageaient la joie de leur joueur étoile, faisant retentir cris et hommages à travers le stade chaque fois que le ballon lui revenait. Dans le même bateau, son acolyte Fred VanVleet (21 points, 8 passes décisives, 2 vols) ne pourrait pas être plus content pour son bon ami.

« Il continuera de retrouver ses pieds et ses jambes, mais pour un premier match, je crois qu’il avait fière allure. […] Je pense que c’est juste un rappel aux idiots sur Twitter qui l’ont (insulté) lors des deux dernières années. » souhaitait rappeler Fred VanVleet après la joute.

De plus, Scottie Barnes a profité de cette rencontre de célébration pour ajouter 5 interceptions de ballon à la feuille de match, en plus de ses 8 points, 7 rebonds et 4 assistances. Ses prouesses défensives lui ont d’ailleurs valu la reconnaissance d’un des grands :

Or, de l’autre côté du terrain, les Nets ne se sont pas gênés de ruiner ce retour en récoltant leur septième gain de l’année en 10 matchs. Durant – défendu adéquatement par OG Anunoby ou Barnes pour la majorité de la soirée – s’en est tout de même sorti avec 31 points, 7 rebonds et 7 aides, sur un rendement total de 61%. Difficile de freiner les ardeurs de KD lorsqu’il connait de telles performances.

James Harden signait également l’une de ses meilleures prestations de la campagne après quelques difficultés récentes, enregistrant 28 points, 10 rebonds et 8 passes. S’il n’a réussi que trois de ses lancers à 3 points, The Beard a néanmoins terminé la rencontre avec un rendement total de 50%.

Cette victoire aurait fait du bien à Toronto, particulièrement lorsqu’on considère ce qui les attend au fil des prochaines semaines : huit de leurs neuf prochains affrontements auront lieu sur la route, incluant deux matchs en deux soirs cette semaine face aux Celtics et aux 76ers, avant d’entamer un petit road trip à l’ouest. La bonne nouvelle? Une pièce de casse-tête importante est de retour, Pascal Siakam sera dans l’alignement.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 982