Ricky Rubio connaît son meilleur match en carrière

Le point guard de second plan des Cavaliers, Ricky Rubio, a peut-être connu la soirée de sa vie dimanche soir face aux Knicks, alors que le vétéran de 31 ans s’enflammait de la ligne des 3 points pour épauler le 5 partant des Cavs vers un effort victorieux au Madison Square Garden.

Rubio n’a obtenu que deux départs en 11 rencontres cette année dans son nouvel uniforme, mais ce nouveau rôle ne l’a pas empêché de signer l’une de ses plus prolifiques prestations en carrière – en sortie de banc – au son de 37 points, 3 rebonds, 10 passes décisives et 1 vol de ballon en seulement 31 minutes de jeu.

Or, là où le meneur de jeu de 6 pieds, 3 pouces en a fait voir de toutes les couleurs aux Knicks était depuis le périmètre. Sous les projecteurs du plus grand amphithéâtre du circuit, un Ricky Rubio apparemment en transe a fait mouche à huit de ses neuf tentatives de la ligne des 3 points.

Il s’agissait (évidemment) de son plus haut total d’essais et de réussites de l’arche au fil de sa carrière longue de 11 ans. Ses 37 points représentent également un sommet personnel, marquant donc ce qui est probablement son meilleur match de basketball chez les pros.

Le guard habituellement reconnu pour sa distribution du ballon avait déjà récolté 19 assistances en une rencontre, le 13 mars 2017, mais force est d’admettre que probablement aucun de ses accomplissements ne bat ce qu’il a fait dimanche. Il devenait d’ailleurs le premier joueur de l’histoire de la NBA à enregistrer 30 points ou plus, 10 passes ou plus et 8 triplés ou plus en sortie de banc.

Dans le gain au compte de 126-109, la recrue Evan Mobley a continué d’épater la galerie grâce à une solide performance, encore une fois. Le joueur intérieur s’est tâché d’ajouter 26 points (sommet personnel), 9 rebonds (dont 3 offensifs), 5 aides, 1 vol et 1 bloc à la feuille de match. Son rendement de 73% du terrain est toutefois ce qui saute aux yeux, ainsi que sa cote de +26 (la meilleure de la soirée).

Le troisième choix total au dernier encan mène la ligue au chapitre des tirs contestés avec 177, contre seulement 2.2 fautes personnelles par match. Le plus proche poursuivant de Mobley dans cette catégorie défensive en a 130. Il semble déjà avoir trouvé la clé du jeu vertical dans la NBA, ce qui en dit long sur son potentiel de ce côté du ballon.

Avec une fiche de parcours désormais à 7-4, Cleveland fait démonstration de l’étendue de ses talents et – même si l’échantillon est minime – rappellent qu’ils pourraient faire bien du dommage cette année derrière les productions de Collin Sexton, Darius Garland, Evan Mobley et Jarrett Allen. Si Rubio poursuit également sur sa lancée comme deuxième meneur, de grandes choses, dont une place en séries éliminatoires, pourraient être à l’horizon plus tôt que tard pour cette jeune unité.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 982