Alex Caruso déçu de l’offre des Lakers

Le choix d’Alex Caruso de rejoindre les Bulls de Chicago à la dernière entre-saison aurait été assez facile, finalement, selon ce que le guard a récemment avoué. Invité au podcast The Old Man and the Three animé par un JJ Redick retraité, Caruso s’est exprimé sur les négociations moins qu’excitantes avec l’état-major des Lakers, l’été dernier. Disons que Rob Pelinka et ses collègues n’avaient pas les moyens (ou l’intention) de compenser Alex Caruso à sa juste valeur.

Lorsque le meneur aux atouts défensifs est devenu joueur autonome au mois d’août 2021, L.A. lui aurait lancé une offre dite « low-ball » (décevante) de moins de 15 millions de dollars pour deux ans, selon ce qu’affirme le joueur en question. Étant pourtant un favori de la foule et un joueur important des récentes éditions des Lakers, Alex Caruso est allé exploré ailleurs sur le marché. Il a obtenu une offre de contrat intéressante de la part de Chicago.

À ce moment, AC raconte qu’il n’avait pas encore pris sa décision, et que Los Angeles demeurait sa priorité si l’équipe acceptait de sortir un chéquier de la même importance que les Bulls.

« Essentiellement, j’ai eu cette offre (des Bulls), je suis retourné à L.A., j’ai demandé s’ils pouvaient l’égaler, ils ont dit ‘non’. J’ai demandé pour quelque chose d’autre d’un peu plus bas, ils ont dit ‘non’. J’ai alors dit ‘OK, si c’est là où on en est, je suis prêt à aller à Chicago et commencer le prochain chapitre.’ »

Alex Caruso, via The Old Man and the Three

Si certains se demandaient la raison derrière ce départ de l’arrière de 27 ans vers de nouveaux horizons, vous connaissez désormais le « pourquoi ».

Surnommé le Bald Mamba par plusieurs, Caruso a conséquemment paraffiné une entente de 37 M$ pour quatre ans avec la franchise qui l’accueille cette année, et touchera un salaire moyen de 9,25 M$ par année, avec une possibilité d’empocher presque 10 M$ à la dernière année du contrat (2024-2025) – cette dernière n’étant que partiellement garantie.

La décision semble avoir été la bonne jusqu’à présent pour le jeune combo guard, lui qui excelle après 10 matchs comme meneur de jeu secondaire pour Billy Donovan, particulièrement du côté défensif du ballon. Ses prouesses défensives lui ont permis d’intégrer le top 5 des meilleurs voleurs de ballons (2.3 STL par match) du circuit cette année, en plus de compenser pour les lacunes de Zach LaVine et DeMar DeRozan dans cette zone.

Si ses autres statistiques personnelles n’ont toutefois rien d’extraordinaire, son impact sur tous les plans du jeu est ressenti à Chicago, où il contribue à une fiche de 7-3 pour débuter la campagne. Caruso maintient des moyennes de 7.8 PTS, 2.6 REB et 3.9 AST par rencontre en 28 minutes de jeu, décochant du périmètre avec un rendement de 35%.

En quatre ans de carrière pour le Mauve et Or, le Carushow récoltait en moyenne 5.9 PTS et 2.4 AST par soir à travers 184 joutes. Lui et sa troupe disputent d’ailleurs un match à domicile ce soir, le mercredi 10 novembre, à 20h00, contre les Mavericks de Dallas.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 969