Les deux premiers choix se livrent un duel enflammé

Ah cet exercice de comparaison, cette activité préférée des fans de la NBA… Qui méritait d’être sélectionné avec le premier choix du repêchage de 2021? S’agissait-il de Cade Cunningham, Jalen Green, ou même Evan Mobley ou Scottie Barnes? Tous ont leur opinion sur la question, malgré le stade si précoce de cette saison de basketball. Mercredi soir, toutefois, un premier duel entre les Pistons de Cunningham et les Rockets de Green nous offrait d’excellentes munitions pour les prochaines discussions dans l’évaluation des espoirs que sont ces deux premiers choix au dernier encan.

Et disons simplement que Cade et Jalen n’ont pas déçu.

Si Cunningham, le tout premier choix au total, s’en est tiré avec la victoire au Toyota Center de Houston, Jalen Green, deuxième sélection, a récolté plus de points que son rival. La joute a même été teintée d’un certain degré d’animosité entre les deux recrues, question d’animer le débat.

Au 3e quart, lorsque la marque était serrée, Green a appuyé sur l’accélérateur pour battre son homologue sur une percée au panier qu’il a ponctué avec un dunk à l’effet d’une détonation. Le shooting guard aurait ensuite accompagné le jeu de quelques mots – ou seulement des cris? – à l’endroit de Cade, qui lui ont immédiatement valu une faute technique.

Un va et vient de trash talk a peut-être marqué la soirée, mais le meneur des Pistons n’en fait pas un plat, lui qui ne prenait pas les flèches de son adversaire trop au sérieux. C’est du moins ce qu’il a affirmé en conférence de presse.

« Rien de ce que j’ai entendu ce soir n’avait vraiment de poids. Je crois que tout était pour les caméras. »

Cade Cunningham au sujet des commentaires de Jalen Green

L’espoir #1 de sa cuvée a laissé son jeu parler davantage sur les parquets en enregistrant 20 points, 4 rebonds, 3 passes décisives et 2 vols de ballon, tout en convertissant 44% de ses tirs, dont un rendement de 4/8 depuis l’arche des 3 points. Il s’agissait de son plus haut total de points de la campagne, après un départ assez lent en revenant d’une blessure à la cheville.

Dans son camp, c’était cependant Jerami Grant qui s’illustrait avec le plus de dynamisme, grâce à 35 de ses propres points. Une récolte de 16 rebonds offensifs pour les Pistons a également été un élément important de la victoire.

Chez les hôtes, JG faisait croître sa moyenne de points par soir (14.5 PTS) à nouveau en en amassant 23, agrémentés de 5 rebonds et 2 aides, sur un taux d’efficacité toutefois plus difficile de 3/11 à la ligne de 3 points. Outre Christian Wood (20 points, 9 rebonds) et Kevin Porter Jr (18 points), personne ne cumulait plus de 15 points dans l’uniforme des Rockets.

Les deux franchises en phase de reconstruction présentent désormais des fiches dignes des dernières places de leur conférence respective. Or, Detroit (2-8) possède un horaire plus difficile à travers les prochaines semaines, incluant des affrontements contre les Warriors, Bucks, Heat, Clippers et Lakers (2x) d’ici le 30 novembre, tandis que Houston (1-10) voit le Thunder à deux reprises.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 980