Chris Boucher se réveille contre les Sixers

Ça y est, le Québécois Chris Boucher a finalement connu une performance digne de ses talents jeudi soir face aux 76ers de Philadelphie. Après une léthargie de début de saison, Chris a enfilé 17 points, 6 rebonds et 2 blocs dans la victoire des siens au Wells Fargo Center, où Fred VanVleet et Tyrese Maxey se sont d’ailleurs livré tout un duel de « petits guards ».

Après avoir terminé huitième dans la course au titre de Sixième homme de l’année en 2020-2021 et sixième pour celui du Joueur le plus amélioré, Boucher n’a pas répondu aux attentes pour amorcer la campagne suivante; loin de là. Originaire de Montréal-Nord, le power forward des Raptors a même été hautement décevant en 13 rencontres cette année, certes, en jouant seulement 13.6 minutes par soir.

Avec un nombre de minutes restreint, la production de Chris était en chute libre avant de connaître un match révélateur face aux Sixers. En fait, le joueur de 28 ans enregistrait des moyennes de 4.8 PTS (8.8 de moins qu’en 2020-2021), 3.5 REB (3.2 de moins qu’en 2020-2021), 0.8 BLK (1.1 de moins qu’en 2020-2021) et un taux de conversion de 18.2% au périmètre (20.1% de moins qu’en 2020-2021) au fil de ses 12 premiers affrontements du calendrier.

Confiant et convaincant, le Québécois favori de la foule s’est cependant tâché de mettre 58% de ses tirs jeudi afin de laisser ses marasmes dans le rétroviseur. Avec de telles démonstrations, Nick Nurse sera possiblement tenté de lui offrir plus de temps de jeu à l’avenir, aussi, même si la collection de forwards à Toronto est aujourd’hui foisonnante.

Le meneur et l’âme des Raptors cette saison est toutefois Fred VanVleet, lui qui prouvait à nouveau son statut d’alpha avec une grande prestation de 32 points, 6 rebonds, 7 passes décisives et un rendement de 54% de l’arche (6/11). Contre une équipe des 76ers qui ne comptait pas sur les services de Joel Embiid et (évidemment) Ben Simmons, le point guard des Raptors semblait être partout sur le terrain, pour 40 minutes de jeu.

Fait intéressant : Chris Boucher a récolté plus de points lors de cette dernière partie qu’à l’occasion des cinq dernières… combinées.

Steady Freddie avait main mise sur plusieurs des jeux importants des Raps, dont l’une des dagues ayant permis aux siens de récolter une cinquième victoire en six joutes à l’étranger. Quelle soirée pour Fred, qui comble si bien le trou qu’a laissé derrière Kyle Lowry, jusqu’à présent.

OG Anunoby et Gary Trent Jr ont également connu de bonnes soirées au boulot avec 20 points chacun, en procurant une énergie qui était vraisemblablement absente de la rencontre précédente face aux Celtics. Le bilan de ce léger road trip de deux matchs en deux soirs – où Pascal Siakam n’a joué qu’au premier – devient donc un satisfaisant 1-1, alors que six des sept prochains engagements des Torontois seront sur la route.

Chez l’adversaire, jeudi soir, Tyrese Maxey a lui aussi explosé pour 33 de ses propres points, s’illustrant comme étant largement le meilleur marqueur des 76ers dans la défaite. À titre de note, Maxey est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la franchise à enfiler deux performances de 30 points ou plus consécutives – après avoir mis 31 points face aux Bucks de Milwaukee.

Le rôle de créateur offensif principal et de meneur de jeu est revenu à Tyrese cette année en l’absence de Simmons, et le sophomore de 21 ans prend le plus grand avantage de la situation. Le guard de seulement 6 pieds, 2 pouces aux excellentes habiletés de pointeur connaît déjà l’un des meilleurs bonds de tous les joueurs de deuxième année. Son potentiel est certainement parmi les plus hauts de sa cuvée.

Les Raptors accueilleront les Pistons de Detroit samedi, le 13 novembre, afin de jeter leur premier coup d’œil sur Cade Cunningham.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 980