Comme Lillard, Duncan Robinson en arrache légèrement à 3 points

Beaucoup de gens ont noté les contre-performances de Damian Lillard en ce début de saison. Par contre, un autre qui connait silencieusement des difficultés sur ses tirs de trois points est Duncan Robinson.

L’arrière du Heat de Miami, reconnu pour tenter un haut volume de tirs du centre-ville, n’a pas un début de campagne à la hauteur de ses attentes. Pour commencer, sa moyenne de paniers réussis à l’extérieur du périmètre (3,1) continue de baisser, après une première diminution la saison dernière (3,5 en 2020-2021 et 3,7 en 2019-2020).

Toutefois, et c’est ce qui est frappant dans le cas du joueur de 27 ans, même s’il fait moins de réussites à trois points, son nombre de tentatives atteint un sommet jamais vu jusqu’à présent dans sa carrière. Le garde du Heat maintient une moyenne qui dépasse la barre des neuf tentatives par partie (9,1 pour être plus exact), alors que cette statistique était de 8,5 l’an dernier.

Tous ces facteurs combinés font en sorte que Robinson ne réussit, littéralement, que le tiers de ses tirs à longue distance, un taux vraiment en dessous de ce qu’il nous a habitués au cours de ses deux premières campagnes complètes dans la NBA (.446 et .408)

Est-ce que la fameuse question du nouveau ballon officiel de la NBA pourrait être en cause, ici aussi? Néanmoins, si Robinson est plus froid dans son rôle habituel, d’autres joueurs peuvent prendre la relève, sans trop de difficulté. Ce qui est moins le cas de Damian Lillard.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 227