34 points et une performance du tonnerre pour Luguentz Dort

L’amélioration de notre Québécois Luguentz Dort se poursuit à Oklahoma City alors qu’il enregistrait sa meilleure performance de la saison mercredi soir, au son de 34 points et 8 rebonds, sur un beau rendement total de 63.6%. Ses bienfaits apportés à la troupe de Mark Daigneault ont décidemment un impact direct; le Thunder surfe sur une séquence de 5-2 à ses sept dernières rencontres.

Certes, une 10e place au classement de l’Ouest et une fiche de parcours de six victoires et huit défaites n’est rien d’époustouflant, mais il s’agit d’une posture intéressante pour ce jeune groupe en reconstruction, qui n’était pas entrevu comme une équipe digne du top 10. D’ailleurs, la majorité des analystes prévoyaient une 14e ou 15e place en fin de campagne pour OKC.

L’ascension de Luguentz, côte à côte avec la superstar aussi canadienne de l’équipe Shai Gilgeous-Alexander, a fait mentir quelques pronostics jusqu’à présent en 2021-2022, même si l’objectif de cette unité est toujours de frapper le gros lot au repêchage. Après une victoire au compte de 101-89 face aux Rockets de Houston, derniers dans l’Ouest, il est désormais apparent que ces deux formations n’appartiennent pas à la même catégorie.

Lu Dort a mené tous les marqueurs de la soirée avec ses 34 points et quatre bombes à 3 points hier soir (sur un total de 10 pour OKC), alors que personne outre la recrue Jalen Green n’amassait plus de 21 points dans le camp opposé. Houston a d’ailleurs converti seulement 35% de tous ses lancers dans la joute.

Reconnu à travers le circuit pour ses talents défensifs, Dort permet maintenant à son club de surpasser les attentes, tout en faisant valoir ses aptitudes de l’autre côté du ballon : quelque chose qu’il ne faisait que de façon irrégulière la saison dernière.

À titre d’exemple, le Montréalais maintient en moyenne 24.6 PTS, 5.0 REB, 1.6 AST et 0.8 STL par match au fil de ses cinq derniers, en plus de mettre trois tirs du centre-ville en moyenne sur un taux d’efficacité de 37.5%. Il en est maintenant à cinq matchs consécutifs de 20 points ou plus. Ces statistiques individuelles seraient digne d’une participation au Match des étoiles en tant normal, tout dépendamment de la compétition aux postes de guards.

Or, le contrat de Luguentz ne lui garantit son rôle à Oklahoma City que jusqu’en 2023, lorsqu’il obtiendra le statut de joueur autonome et réclamera beaucoup plus que son salaire actuel de 5,4 M$ pour quatre ans. Son futur en tant que pièce gagnante n’aura donc possiblement pas lieu chez le Thunder, qui souhaitera construire par le repêchage grâce à la collection de choix ahurissante de Sam Presti.

Le Québécois représente tout de même un morceau fort intéressant pour quiconque à travers la NBA, en date d’aujourd’hui; il n’aura pas de difficulté à trouver un contrat qui l’intéresse lorsque le temps sera venu.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 980