Les DG forment leur propre association

Les directeurs généraux du circuit d’Adam Silver sont en finalisation du processus de la création de leur propre association professionnelle. Tout comme les joueurs, les entraîneurs et les arbitres, cette association a pour but de protéger les DG contre toute éventualité.

L’objectif premier de cette nouvelle entente est d’unifier les têtes dirigeantes des clubs en temps de crise, ce qui serait une première dans les ligues nord-américaines. L’association pourra fournir au besoin des fonds pour se défendre juridiquement, des avocats et des professionnels des relations publiques.

L’idée avait d’abord fait son bout de chemin en mars 2021, mais était restée sur la glace. Avec les récentes allégations qui pèsent sur le directeur général des Trail Blazers de Portland, Neil Olshey, les discussions se sont concrétisées de plus en plus. Le DG de 56 ans est accusé récemment d’avoir créé un environnement toxique et un lieu de travail hostile.

 « Les membres du personnel des Trail Blazers auraient été soumis à des intimidations et à des tirades truffées d’injures, entre autres tactiques d’intimidation. »

Chris Haynes

Seul hic, Olshey est à la tête de l’équipe depuis neuf ans et n’a jamais fait l’objet de plaintes à la ligue ou au département des plaintes des Blazers. L’équipe a d’ailleurs la plus longue séquence de participation aux séries éliminatoires de la NBA avec huit saisons consécutives. Les Blazers sont présentement huitièmes de l’Ouest avec une fiche de 8-8, tout ça alors que leur joueur étoile Damian Lillard connait un début de saison difficile, lui qui présente une moyenne de 28.3% du centre-ville.

Selon ESPN, une douzaine de directeurs généraux croient qu’il s’agit d’un prétexte de l’organisation des Trail Blazers pour que le contrat d’Olshey se termine plus tôt. Les cadres estiment que les équipes devraient pouvoir renvoyer les DG sous certaines conditions, soit les performances de l’équipe, des conflits de personnalités ou de philosophie. À la place, toujours selon les DG interviewés par Adrian Wojnarowski, les clubs recherchent constamment des moyens de violer les contrats en place, comme le prouve présentement Portland.

La pandémie a aussi pesé dans la balance pour la création de l’association des directeurs généraux de la NBA. Avec une grande baisse de profits et sans spectateur dans les gradins, plusieurs têtes dirigeantes à travers la ligue ont eu peur pour leur poste. En plus de la situation à Portland, les DG veulent se créer une certaine sécurité d’emploi et ne veulent pas que les Blazers servent d’exemple pour se débarrasser d’un employé sous contrat quand bon leur semble.

Image par défaut
Louis-Éric Masse
Publications: 11