Les Timberwolves anéantissent les Grizzlies

Les Timberwolves ont signé leur performance signature de la saison face aux Grizzlies de Memphis samedi soir, au Target Center de Minneapolis. Dans l’optique d’une dégelée de 95-138 au domicile des Wolves, les hommes de Chris Finch tenteront de se servir de ce gain pour créer du momentum sur lequel ils pourront bâtir, dans l’objectif d’intégrer le portrait des séries éliminatoires.

Dans cette raclée où les locaux ont mené par un maximum de 45 points, à un certain point, le Big Three de Karl-Anthony Towns, Anthony Edwards et D’Angelo Russell faisait démonstration d’une symbiose quasi-parfaite, alors que les trois hommes parvenaient à tirer leur épingle du jeu.

KAT a d’ailleurs laissé un peu plus de place à ses camarades en attaque, lui qui ne prenait que 15 tirs pour en convertir huit. Résultat : le pivot titulaire et visage de la franchise du Minnesota amassait 21 points, 5 rebonds, 2 passes décisives, 1 bloc et 1 vol de ballon. Notons qu’il n’a eu qu’à jouer 23 minutes hier, puisque la priorité qu’il a aidé à créer était trop importante.

Le sophomore étoile du club a également eu la chance de se reposer en fin de rencontre, tout en dépassant la barre des 20 points. Anthony Edwards terminait sa soirée au boulot avec 23 points sur un excellent rendement de 80%; il ne disputait que 26 minutes.

Idem pour D’Lo qui, en 27 minutes de temps de jeu, a ajouté 28 points, 4 rebonds et 5 assistances, en présentant quant à lui un taux d’efficacité de 60% du terrain. Lorsque Russell performe à un tel niveau pour les Timberwolves, force est d’admettre que cette formation est à son meilleur, ce qui était d’autant plus évident à l’instar de cette écrasante victoire.

Fait intéressant : c’était la quatrième occasion cette année où les trois vedettes de l’équipe cumulaient chacune 20 points ou plus. C’est la plus haute marque de tout trio à travers le circuit, et c’est déjà plus que ce qu’ils accomplissaient l’an dernier.

Chez l’opposant, Dillon Brooks (ischio-jambier) et De’Anthony Melton (aine) manquaient à l’appel, tandis que Ja Morant connaissait une soirée plus difficile où il ne frappait le mille qu’à trois occasions en neuf tentatives. Son effort de 11 points et 5 passes s’est avéré insuffisant, car personne d’autre ne dépassait les 12 points (Jaren Jackson Jr) pour Memphis, outre Desmond Bane.

Ce dernier a enregistré ses 21 points en réussissant quatre de ses huit tirs du périmètre, mais même le joueur de deuxième année et sa seconde prestation de plus de 20 points de l’année étaient en vain face à l’offensive bien huilée des T-Wolves. Les Grizzlies peuvent toutefois se réjouir en sachant qu’ils demeurent devant le Minnesota au classement, avec leur fiche de 8-8 – bonne pour la 8e place de la conférence.

Tout de même, une disparité de 9 tirs à 3 points réussis (28%) contre 20 pour l’adversaire (48%), 8 points après revirements contre 30, ainsi que 52 points alloués dans la clé contre 36 illustraient un contraste bien inquiétant lors du match de vendredi soir.

Memphis aura néanmoins la chance de se ressaisir lundi, à 21h00, face au Jazz de l’Utah, tandis que KAT et compagnie voudront continuer de surfer sur cette lancée dès lundi soir aussi, contre les Pelicans de la Nouvelle-Orléans à 22h00. Les Timberwolves amassaient une troisième victoire consécutive, après une baisse de régime pour amorcer la campagne.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 980