LeBron James et Isaiah Stewart éjectés pour une empoignade

La joute entre les Lakers et les Pistons de dimanche soir a été marquée par une altercation inouïe entre les joueurs des deux clubs, voyant LeBron James et Isaiah Stewart être expulsés de la rencontre. Beaucoup d’agitation a eu lieu dans le but de freiner les ardeurs d’un Stewart ensanglanté et furieux après que LeBron lui ait assené un coup au visage. Le tohu-bohu qui s’est ensuivi a vu Isaiah Stewart tenter de s’en prendre au King et à quelques joueurs des Lakers, avant d’obtenir une expulsion directe du match.

D’abord, voici le coup en question qui a eu l’effet d’élément déclencheur à toute l’agitation, au 3e quart de la joute :

Par la suite, le pivot de Detroit a semblé vouloir discuter de l’action avec James, alors que le sang commençait déjà à couler près de son œil droit, mais c’est à ce moment que les choses ont commencé à dégénérer. Autant des membres des visiteurs que des locaux se sont rapidement dressés entre les deux joueurs afin d’empêcher une bagarre, mais quelques mots échangés entre Stewart et des hommes du camp adverse semblent avoir eu l’effet contraire. Big Stew était de plus en plus enragé.

Le gaillard de 250 livres (113 kg) ne s’est pas lancé une fois vers LeBron et ses coéquipiers, mais bien plusieurs fois, au fil de longues minutes, lui qui ne pouvait pas être mis sous contrôle par le personnel de l’équipe à domicile. Heureusement que ces derniers sont intervenus, toutefois, puisqu’un incident de type « Malice at the Palace 2.0 » a pu être évité – même si les Pistons ont déménagé du Palace of Auburn Hills vers le Little Caesar’s Arena.

James et Stewart ont écopé d’éjections immédiates, mais aucune suspension n’a encore été donnée par la ligue suite à l’accrochage. Russell Westbrook, à sa grande surprise, a obtenu une faute technique aussi pour son implication dans la mêlée. Nous attendons toujours le verdict final d’Adam Silver, au moment d’écrire ces lignes.

L’entraîneur-chef des Pistons, Dwane Casey, est venu à la défense de son jeune protégé, qui n’a toujours que 20 ans. À ses yeux, Isaiah ne devrait pas voir aucune suspension ou conséquence supplémentaire.

« Il ne devrait pas faire face à quoique ce soit. Ne pas quitter le terrain à temps, c’est minime (comme méfait). »

Dwane Casey

De l’autre côté du spectre, Frank Vogel a plutôt défendu les actions de LeBron, qualifiant le coup initial de « contact incidentel ». L’entraîneur-chef des Lakers n’en fait pas un plat, lui non plus. Vogel et Anthony Davis partagent également l’opinion que James n’est pas un joueur dirty, et qu’il s’agit d’une connaissance commune à travers la NBA.

Davis, lui, voit l’événement comme de l’huile potentiellement lancée sur un feu qui en avait besoin à L.A.; AD souhaite que le tout devienne une motivation pour lui et ses pairs, qui présentent aujourd’hui une fiche de neuf victoires et neuf défaites.

« J’espère que cela va allumer un feu sous notre ‘vous-savez-quoi’ pour s’activer. »

Anthony Davis

Tout de même, le Lakeshow s’en est sorti avec un gain au compte de 121-116 à Detroit, face à la cinquième pire formation du circuit. The Brow a été phénoménal en menant les siens vers la victoire, grâce à 30 points, 10 rebonds, 6 passes décisives, 4 vols de ballon et un ahurissant total de 5 blocs. Il a d’ailleurs accompli le tout en tirant le ballon à 58%.

Déjà bien meilleur qu’en 2020-2021, Davis mettait de l’avant une telle ligne de statistiques pour la première fois depuis 2001 (Shaquille O’Neal), pour n’impote quel Laker. Ses prouesses défensives n’étaient pas mieux mises de l’avant qu’hier soir, et la séquence suivante en fait parfait témoignage :

Russell Westbrook a flirté avec le triple-double encore une fois avec ses 26 points, 9 rebonds et 10 passes, tandis que Jerami Grant s’illustrait comme meilleur marqueur des Pistons avec 36 de ses propres points. Los Angeles visitera les Knicks, puis les Pacers avant de revenir en sol californien pour accueillir les Kings, au courant de la semaine.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 982