Chris Paul : habile pour passer et éviter les revirements

Même à 36 ans, Chris Paul mène encore la NBA au niveau des passes. Troisième de tous les temps à ce chapitre, CP3 se distingue également dans une autre catégorie : sa capacité à limiter les revirements. Avec sa performance de 10 passes et aucun revirement, dimanche, le joueur des Suns s’est retrouvé dans une classe à part pour ce genre d’accomplissement.

En effet, depuis le début de sa carrière, le principal intéressé a compilé 47 rencontres au cours duquel il a effectué 10 passes ou plus, tout en ne faisant aucun revirement. Sans grande surprise, c’est présentement un sommet dans la NBA depuis 2005, selon le site StatMuse.

Non seulement Paul est au premier rang, mais son plus proche poursuivant (Jose Calderon – 21) n’atteint même pas la moitié de ce qu’il a accompli. Steve Nash (15) et Rajon Rondo (13) complètent le top 4.

En fait, CP3 est tellement dominant dans cette facette du jeu, qu’il est le joueur avec le plus grand nombre de matchs avec cette statistique depuis 1985.

En carrière, Paul cumule 522 parties avec au moins 10 passes et plus (environ 47% de tous ses matchs joués en carrière). Dans ce total, 9% d’entre eux se terminent sans revirement.

Une proportion assez impressionnante compte tenu du fait que John Stockton a terminé sa carrière avec 863 confrontations avec 10 passes et plus, mais seulement 44 d’entre elles se sont terminées sans revirement (5,1 %).

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 225