Aucun joueur n’a plus de points au 4e quart que DeMar DeRozan en 2021-2022

Lorsque les Bulls de Chicago ont pris la décision de sortir le chéquier pour amener DeMar DeRozan en ville, plusieurs ont critiqué la signature, affirmant qu’il avait été un brin surpayé pour ce qu’il peut amener à une équipe. Néanmoins, l’arrivée de DeRozan ainsi que d’autres éléments ont aidé les Bulls à être très compétitifs cette saison. Or, l’architecte de ces succès n’est pas seulement Zach LaVine : DeRozan joue un rôle proéminent, surtout dans les 12 dernières minutes de chaque joute.

En fait, l’ancien des Raptors et des Spurs est tout simplement celui qui a inscrit le plus de points à travers la NBA durant le quatrième quart des matchs cette année. En moyenne, il marque 7,5 points par quatrième quart, ce qui est tout simplement énorme.

En date d’aujourd’hui, il est même celui qui a inscrit le plus de points au total depuis le début de la saison, et ce, sans utiliser le tir à trois points de façon régulière. Il vient toutefois au quatrième rang au niveau des points par match, et lorsque Kevin Durant, Giannis Antetokounmpo et Stephen Curry auront joué le même nombre de matchs que lui, il tombera vraisemblablement au quatrième rang pour les points cumulatifs.

Reste que ça ne diminue en rien l’impact que DeRozan a eu sur les Bulls depuis son arrivée. Depuis quelques années, Zach LaVine devait porter tout le poids de l’équipe sur ses épaules, mais maintenant, il a un acolyte qui peut enfiler les paniers à ses côtés.

Et ça, c’est sans compter le support de Nikola Vucevic et de Lonzo Ball, qui n’ont qu’à jouer les seconds violons derrière le monstre à deux têtes.

Parce que oui, c’est un monstre à deux têtes qui enfile l’uniforme des Bulls à chaque soir. En plus de voir DeRozan être dans le top-5 des meilleurs marqueurs de la ligue (et être parmi les plus prolifiques au quatrième quart), LaVine n’est pas loin derrière, lui qui est huitième dans la ligue pour les points par match.

Et en plus, il est troisième pour la moyenne de points au quatrième quart. Antetokounmpo est celui qui sépare les deux vedettes des Bulls.

On note également les présences un brin surprenantes de Cole Anthony, Tyler Herro et Malcolm Brogdon dans le top-10. On ne parle pas de joueurs de premier plan, mais les gars se présentent pour leur équipe quand ça compte.

Pour en revenir aux Bulls, ce n’est pas surprenant de les voir talonner les Nets pour le premier rang dans l’Est quand on voit de telles statistiques. Les gars se présentent quand le match est en jeu et ils ont deux marqueurs qui sont très efficaces dans ces situations.

Voyons voir si ces succès tiendront jusqu’à la fin de la saison.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 47