Kemba Walker réagit avec classe à son retrait de la formation des Knicks

Une semaine après avoir été retiré de la formation des Knicks, Kemba Walker a réagi avec classe à sa situation. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, ce qu’il aurait très bien pu faire, l’ancien All-Star a opté pour une approche aussi sage que mature.

En conférence de presse devant les médias sportifs new-yorkais, le point guard de 31 ans a insisté sur l’importance de l’équipe, qui l’emporte par rapport au succès individuel.

« Je pourrais être agacé, mais au final, il y a des jeunes gars qui s’inspirent de moi. Peut-être que je peux être un modèle. J’adore être près de mes coéquipiers et je vais les encourager jusqu’à temps que je ne puisse plus le faire. »

Kemba Walker

Insistant sur le fait qu’il voulait « aider [ses] coéquipiers autant que possible », Walker s’est montré très calme malgré la frustration évidente que pourrait apporter un manque de confiance de la part de l’entraîneur-chef, Tom Thibodeau.

« Je suis un gars qui fait passer l’équipe en premier. Demandez à n’importe qui avec qui j’ai déjà joué. »

Kemba Walker

Lorsqu’il jouait pour les Hornets pas plus loin qu’en 2019, Walker était considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la ligue à sa position. Il a même été élu au sein de la troisième équipe All-NBA cette année-là.

Le neuvième choix au repêchage de 2011 s’est ensuite bien débrouillé chez les Celtics pendant deux saisons, avant d’aboutir à New York, où les choses n’ont pas été aussi roses que prévu.

En 18 matchs cette saison, Kemba a affiché des moyennes de 11.7 PTS, 2.6 REB et 3.1 AST. Ce n’est pas médiocre, mais c’est tout de même drastiquement moins qu’avant. L’incertitude plane quant à la possibilité de le revoir en uniforme cette saison.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 878