COVID-19 : Matchs reportés et nouvelles règles pour joueurs de remplacement

La semaine du 13 au 19 décembre 2021 ne s’est pas déroulée exactement comme prévue pour Adam Silver et la NBA. Un total inquiétant de presque 100 joueurs du circuit (nombre qui continue de croître) et trois entraîneurs-chefs ont intégré le protocole sanitaire de la NBA en réponse à des cas de COVID-19. Au fil des six derniers jours, ce sont 65 noms qui s’y sont ajoutés, incluant quatre jours consécutifs d’au moins 10 additions, ce qui force la ligue à faire preuve de créativité face à cette nouvelle vague. Des matchs repoussés, des joueurs de remplacement, des mesures plus sévères : on fait tout pour ne pas être contraints d’annuler ou de mettre sur pause la saison 2021-2022.

Notamment, la rencontre entre les Raptors de Toronto et le Magic d’Orlando, devant avoir lieu lundi soir, a été reportée à une date ultérieure, tout comme cela avait été le cas avec deux matchs des Bulls de Chicago la semaine dernière.

Trois affrontements qui devaient avoir lieu dimanche, hier soir, ont également été remis; les duels Pelicans-76ers, Nuggets-Nets et Cavaliers-Hawks. Il en va de même pour la joute Wizards-Nets de mardi, le 21 décembre. À titre de note, les dates où auront lieu ces rencontres prorogées sont toujours inconnues.

Les combats hautement anticipés du 25 décembre devraient tous avoir lieu, selon les plus récentes informations partagées. La directrice exécutive de l’Association des joueurs (NBPA) avoue toutefois que rien n’est confirmé, à moins de cinq jours de Noël.

« Je reçois des appels des joueurs toute la journée. ‘Michelle, vont-ils annuler (les matchs de) Noël?’ »

Michelle Roberts, directrice exécutive, NBPA

Or, les craintes liées à cette vague de cas positifs n’ont pas engendré que ces mesures. Nous rapportions aussi vendredi dernier que les joueurs doublement vaccinés devraient se soumettre à des tests quotidiens et que le port du masque serait imposé davantage : détails à ce sujet ici.

Selon les règles officielles de la NBA, un match de basketball ne peut être repoussé que si une formation ne présente pas un minimum de huit joueurs sur son effectif. Cependant, la nouvelle « exemption en cas de difficultés » qu’a mise en place la ligue a permis aux clubs de régulièrement maintenir leur nombre d’hommes à plus de huit même s’ils en perdaient plusieurs aux mains du protocole COVID-19, en signant brièvement des joueurs de la G League ou d’ailleurs.

Cela n’a pas empêché Adam Silver de faire preuve de jugement et de reporter un total de six matchs, tout de même, en considérant la « nuance laissée dans ces règles ». C’était le cas pour les Bulls et les Nets, qui ont chacun présenté un total de sept cas à un moment – le compte de Brooklyn monte aujourd’hui à 10. Toutefois, les systèmes actuels de remplaçants ne suffisent pas; la NBPA et la ligue sont arrivés dimanche à une nouvelle entente à ce sujet.

Selon Adrian Wojnarowski, Baxter Holmes et Tim Bontemps d’ESPN, de nouvelles façons de faire seront en vigueur immédiatement et ce jusqu’au 19 janvier 2022. Il sera plus simple pour n’importe quelle équipe faisant face à des cas de COVID-19 au sein de son vestiaire d’aller se procurer les services de joueurs remplaçants.

L’entente temporaire stipule qu’il sera possible de signer un athlète additionnel à chaque nouveau cas positif au coronavirus. Donc, si un club comme les Bucks de Milwaukee voit quatre de ses joueurs être inscrits dans le protocole sanitaire, elle aura le droit de paraffiner quatre nouveaux contrats temporaires.

Il y aura également un minimum de signatures imposées aux formations, soit d’un joueur à l’occasion de deux cas; deux joueurs à l’occasion de trois cas; et trois joueurs à l’occasion de quatre cas ou plus. Toutes ces additions ne compteront pas sur la masse salariale des clubs à la fin de la saison, d’ailleurs, ce qui permet encore plus de flexibilité.

De plus, le nombre limite de joutes auxquelles peut participer un joueur sous contrat à deux volets n’existera pas cette année. Ces derniers, qui prennent les parquets autant dans la G League que la NBA, ne seront plus limités à 50 matchs dans la grande ligue – et les salaires seront ajustés en conséquence.

Avec plusieurs vedettes comme Kevin Durant, Giannis Antetokounmpo, James Harden, Trae Young et même Kyrie Irving toujours en quarantaine et sujets au protocole COVID-19, la qualité de basketball présenté sur les terrains à travers le circuit n’est pas toujours au niveau attendu. Néanmoins, la NBA souhaite faire tout en son possible afin d’éviter une situation similaire à celle de mars 2020, lorsque la campagne a été mise sur pause pour plusieurs mois.

Nous verrons cette semaine si le nombre de tests effectués grandissant et le variant Omicron du virus prescriront à nouveau une foule de cas positifs à travers le circuit professionnel, ou si cette vague pourra être mise sous contrôle en ce temps des Fêtes. Nous en aurons plus sur le dossier alors que davantage d’information est rendue disponible.

Consultez la liste complète des remplaçants récemment ajoutés :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 1053