Les joueurs de remplacement donnent des maux de tête aux entraîneurs

Avec le variant Omnicron qui contamine facilement les joueurs de la NBA, plusieurs joueurs de remplacement viennent en renfort pour permettre aux équipes de continuer leurs activités. De l’autre côté, les instructeurs doivent faire preuve d’une capacité d’adaptation des plus extrêmes.

L’expression dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Des joueurs avec peu d’avenir dans la NBA voient des opportunités leur tomber dessus. Pour les équipes, le défi de préparation en vue de certains matchs est tout simplement trop grand.

Contributeur pour Spotrac et Celtics Blog, Keith Smith a eu la chance de prendre le pouls de quelques équipes sur ce qui se passe ces derniers temps.

« C’est un vrai bordel. Nous avons tellement de ces nouveaux joueurs. On ne fait pas de pratique, ni de séance de tirs. On envoie les joueurs sur le terrains avec le minimum de préparation. Les formations de la Summer League sont mieux préparées que nous en ce moment. »

Un entraîneur de la NBA, via Keith Smith.

Rien pour planter ces remplaçants, mais leur impact se fait drôlement sentir sur la qualité de jeu dans la NBA. La quantité de duels à sens unique dans le circuit se voit de plus en plus. Vivement l’allègement du protocole sanitaire annoncé par la NBA.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 257