Les Celtics ont été historiquement mauvais aux 3 points hier

Les Celtics de Boston se sont distingués pour les mauvaises raisons mercredi soir, alors qu’ils ont connu l’un des pires matchs de l’histoire de la NBA pour les tirs à 3 points. Sans surprise, les hommes d’Ime Udoka se sont inclinés contre les Clippers, 91-82.

Avec seulement quatre tirs à 3 points réussis sur 42 tentatives du centre-ville, les C’s ont terminé la partie avec le deuxième pire pourcentage de succès (9.5%) lors d’un match où l’équipe tente au moins 40 tirs du genre. La pire a également été jouée cette saison, par les Rockets de Houston (8.9%, 4/45).

En l’absence de Jayson Tatum, qui fait partie du protocole COVID-19, Jaylen Brown a hérité du rôle de leader à Boston. Il fait fort bien son travail en termes de points marqués, mais les victoires ne suivent pas nécessairement.

Contre Los Angeles, par exemple, Brown a été celui qui a le plus contribué à ce que le bilan des 3 points de sa formation soit aussi mauvais. De fait, il n’a réussi qu’un seul tir à longue distance sur 13 essais.

« Nous avions beaucoup de tirs ouverts, malgré ce que les statistiques peuvent dire. Je ne pense pas que nous forcions des tirs. Je pense que nous avons eu beaucoup de tirs sans défense qui ne sont pas rentrés. Je pense que c’est un mauvais timing puisque nous voulions rebondir de notre dernier match. Plusieurs de nos gars étaient prêts à se battre et ça n’a pas suffit. »

Jaylen Brown, via masslive.com

Quand il parle de rebondir, Brown fait référence à la défaite que les siens ont subi aux mains des Timberwolves lundi, alors que ces derniers jouaient sans aucun de leurs cinq titulaires réguliers. Mercredi, pour faire suite à cette logique, les Clippers sont montés sur le terrain sans Kawhi Leonard, Paul George ou Reggie Jackson.

Alors que les Celtics n’ont remporté que trois de leurs dix derniers duels, Jaylen Brown se veut tout de même positif. All-Star pour la première fois l’an dernier, il veut endosser le rôle de meneur quand Jayson Tatum ne peut pas le faire – et doit s’ériger en modèle pour y arriver.

« C’est un processus. C’est un processus d’apprentissage pour tout le monde. Je ne me le cache pas. Je ne recule pas devant mon rôle, ayant l’opportunité de mener l’équipe. Je n’ai pas souvent été dans ce rôle, mais je l’accepte. J’essaie d’inspirer mes gars chaque soir et nous apprenons durant le processus. »

Jaylen Brown, via masslive.com

Le problème, c’est qu’il ne passe pas de la parole aux actes : son match d’hier peut paraître intéressant en surface, avec une récolte de 30 points et 8 rebonds, sauf qu’en réalité, il a tenté 36 tirs sans distribuer une seule passe décisive, un sommet depuis l’instauration de la ligne à 3 points en 1980.

Les Celtics occupent présentement le dixième rang dans l’Est, avec une fiche de 16-19. Ils affronteront les Suns de Phoenix vendredi dès 13h00.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 884