LeCentre James fait des ravages

Même à 37 ans, on dirait que LeBron James bat des records sur une base quotidienne. Vendredi soir face aux Hawks d’Atlanta, le King a enregistré le premier match d’au moins 30 points, 5 rebonds, 5 passes, 3 vols et 3 blocs par quiconque âgé de 34 ans ou plus, depuis 1975. Il a d’ailleurs accompli le fait d’armes en tant que centre partant pour les Lakers, un poste où il excelle depuis quelques temps.

Dans la victoire au Crypto.com Arena, par la marque de 118-134, LeBron a permis aux siens d’applatir les Hawks grâce à une magistrale récolte de 32 points, 8 rebonds, 9 assistances, 4 vols de ballon et 3 contres, en réussissant un peu plus de la moitié de ses tirs.

Il s’agissait d’une quatrième victoire consécutive pour le Lakeshow, qui retrouve enfin du poil de la bête, ainsi qu’une cinquième d’affilée lorsqu’il amorce la partie comme pivot. Ayant également joué les rôles de small forward, power forward et de meneur de jeu au fil de sa carrière, James démontre à nouveau qu’il est réellement un homme à tout faire.

La première superstar incontestée de Los Angeles surfe d’ailleurs sur une séquence de 10 matchs époustouflante, lui qui enregistre des moyennes de 34.1 PTS, 9.6 REB, 6.2 AST, 1.9 STL et 1.6 BLK par soir sur des rendements de 55% au total et de 38% du périmètre.

À son année où il décoche le plus souvent de la ligne des 3 points en carrière – à un rythme de 7.9 par rencontre –, LeBron les convertit avec sa meilleure efficacité depuis 2017-2018, en plus d’amasser le plus de points par match (28.7 PTS) depuis sa saison 2009-2010, lorsqu’il avait 25 ans. C’est incroyable comment le jeu semble lui venir si facilement.

Collectivement, les Lakers n’ont pas connu une campagne sans faille, loin de là. Russell Westbrook et Anthony Davis ont tous deux fait face à beaucoup de difficiles séquences dans l’uniforme du Mauve et Or, et un manque de profondeur est partiellement à blâmer pour la chute de l’équipe jusqu’au sixième rang de la conférence de l’Ouest. Somme toute, un dossier de 21 gains et 19 revers n’est pas si mal.

Les hommes de Frank Vogel croiseront le fer avec les Grizzlies de Memphis dimanche, à 21h30, dans un duel intéressant de deux des meilleures formations de l’Ouest.


Dans un effort déployé en vain, Trae Young a également très bien fait chez l’adversaire. Le point guard de 23 ans y est allé de 25 points, 9 rebonds et 14 passes décisives pour en faire une 12e partie consécutive où il atteint ou dépasse la barre des 25 points.

Par le fait même, Young a supplanté le légendaire Dominique Wilkins afin de créer la nouvelle marque à battre pour le nombre de matchs de suite à 25+ points, dans l’histoire de la franchise. Définitivement, Ice Trae est en train de s’établir comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps pour les Hawks d’Atlanta; il ne suffira que d’y demeurer suffisamment longtemps.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 1045