3 dossiers à surveiller chez les Warriors en 2019-2020

Publié le 27 septembre 2019 par Liam Houde

En attendant la saison régulière, AlleyOop Québec vous offre un compte-rendu quotidien des 30 équipes de la NBA, avec trois dossiers à surveiller au courant des prochains mois.

1. Un backcourt réinventé

Le départ malheureux de Kevin Durant a été l'événement le plus marquant de la saison morte des Warriors de Golden State. En son absence et avec la blessure de Klay Thompson, deux cavités énormes trouent maintenant l'alignment de la dynastie fugace. Cependant, les partisans des Dubs peuvent se réjouir à l'idée qu'un nouveau défi excitant se dresse maintenant devant la franchise. Le duo de joueurs arrières que l'on connait si bien a été remodelé grâce à l'ajout de l'ancien Net D'Angelo Russell et l'expérience risque d'être fort intéressante.

Avec un Stephen Curry redevenu l'ancre de l'offensive de Steve Kerr, plusieurs analystes croient que le point guard a la chance d'être dans la course au titre de MVP cette année. Son acolyte à l'aile a aussi un style de jeu très différent de Thompson et la combinaison qui requerra beaucoup d'originalité de la part de l'entraîneur-chef est certaine de créer de resplendissantes flammèches sur le terrain. Curry et Russell, deux marqueurs professionnels, devront prouver à nouveau qu'ils peuvent mener leur équipe vers un échelon élevé du classement. Le problème? Une défensive périphérique poreuse qui aura de la difficulté à contenir les assauts des meilleurs guards de la ligue. On attendra donc impatiemment le retour de Klay qui se verra probablement assigné la fonction de small forward.

2. Draymond Green à la rescousse?

Même si le magicien Chef Curry réussit à enflammer les filets soir après soir comme tant s'attendent à voir, aucune production offensive ne sera suffisante pour faire des Warriors des prétendants au Larry O'Brien. Comme observé à Houston avec James Harden, même une moyenne individuelle de plus de 36 points par match ne peut pas acheter de bague. Une défensive béton est un critère obligatoire afin de percer en séries éliminatoires (voir les Raptors de Toronto l'an dernier).

Klay Thompson, membre de l'équipe All-Defensive de 2018-2019, a longtemps agi comme pilier défensif de l'arche chez Golden State, mais on ne sait pas exactement quand le tireur d'élite pourra faire sa prochaine apparition dans l'uniforme de l'équipe. Par conséquent, Draymond Green devra retrouver sa forme de 2016 et assurer que la protection de l'anneau soit au-dessus de la moyenne pour combler les lacunes défensives de son backcourt.

Steph et D'Lo ont tous deux énormément d'habiletés de maniement du ballon et sont très aptes à gérer un assortiment de possessions offensives. Ce qui veut dire que Draymond n'aura pas à jouer le rôle de point forward aussi souvent, le laissant libre de se concentrer sur l'autre côté du ballon. L'ailier fort rassembleur a aussi fait partie de plusieurs équipes All-Defensive dans le passé et il aura sous peu la chance de prouver qu'il est l'un des meilleurs atouts défensifs de l'histoire.

3. Le manque de profondeur pourrait être le talon d'Achilles

Lorsqu'on met tous nos œufs dans le panier des superstars, il faut couper ailleurs. En 2015-2016, on parlait des Warriors comme un exemple absolu de profondeur idéale. Aujourd'hui, c'est tout le contraire. L'acquisition de Kevin Durant et les signatures de contrats gigantesques pour Curry et Thompson ont forcé la concession de la Baie de San Francisco à sacrifier son banc en retour. Même avec une harmonie parfaite entre Russell et Curry ainsi qu'un effort titanesque de Draymond, ce manque flagrant de joueurs de qualité parmi les unités secondaires pourrait creuser la tombe de Golden State.

Steve Kerr a toujours su tirer le meilleur de ses hommes et la formation pourrait avoir une allure totalement différente d'ici le printemps mais le problème en reste quand même un gros. Alfonzo McKinnie et Alec Burks qui se partagent le rôle partant de small forward: dur à digérer. Au pivot nous pouvons retrouver Willie Cauley-Stein et Kevon Looney qui constituent une collection de centres sous le par, malgré leurs améliorations respectives. Aux positions d'arrières et d'ailiers? Problème similaire. Même Shaun Livingston et Andre Iguodala ne sont plus là et la relève au poste de meneur est presque inexistante.

Si ce problème n'est pas réglé d'ici la danse de fin de saison, la franchise qui évoluera maintenant à San Francisco pourrait (dans le pire des cas) ne pas passer le premier tour. Cette vision semblait impossible jusqu'à tout récemment. Un nouveau chapitre ne signifiera donc pas nécessairement un meilleur décor. Toutefois, on a très hâte de voir ce que Stephen Curry, D'Angelo Russell et Draymond Green nous réservent.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram