Isaiah Thomas croit que ses Celtics auraient gagné le championnat

Publié le 26 avril 2020 par Liam Houde

Isaiah Thomas était à l'épicentre de l'un des échanges aux plus grandes répercussions des dernières années. À la surprise de tous, incluant les partisans bostonois des Celtics, Kyrie Irving a été transigé vers le Massachusetts à l'été 2017 par les Cavaliers de Cleveland qui recevaient en retour un lot de joueurs et de choix construit autour d'Isaiah Thomas.

Le succès énorme des Celtics de 2017 (53-29) n'a jamais pu être exploré davantage, nous laissant avec l'un des plus grands scénarios de « que ce serait-il passé? » de la NBA moderne. Alors que nous n'en aurons jamais réellement le cœur net, l'ancien point guard étoile croit certainement avoir la réponse à cette question.

Bien qu'on parle ici d'un scénario hypothétique, IT a avoué à Jared Weiss, chargé de la couverture des Celtics pour The Athletic, que c'était clair dans son esprit. Thomas était convaincu que si l'échange de Kyrie n'avait pas eu lieu, l'effectif de 2018 des Celtics, mené par l'entraîneur-chef Brad Stevens, aurait pu en surprendre plus d'un :

« Nous aurions déjà gagné un championnat. »

- Isaiah Thomas

Les amateurs de la NBA savent que malheureusement, l'histoire en a voulu autrement. Irving a pris le rôle de point guard que Thomas avait laissé derrière et a tenté tant bien que mal de manier le gouvernail comme l'avait fait son prédécesseur, mais sans réel succès. Le #11 a quitté le navire après deux campagnes décevantes, laissant derrière lui un vestiaire mécontent.

Pour Isaiah, le transfert s'est fait encore plus difficilement. À Cleveland, le meneur de 5 pieds 9 pouces a connu une saison gâchée par une blessure au dos qui l'a vu porter l'uniforme des Cavs qu'à 15 reprises. Sa carrière s'est ensuite transformé en vrai désastre. Sur une pente descendante, la vedette des Celtics qu'on avait un jour connu s'effaçait un peu plus de jour en jour.

Il est quand même pertinent de se demander si les affirmations du point guard de petite taille sont fondées. Les Celtics pré-Kyrie auraient-ils pu se rendre vers l'étape ultime des séries, raflant le tout?

Rien n'est impossible, c'était la dernière campagne de la dominance de LeBron James dans la conférence de l'Est et le chemin vers la finale ne comprenait pas de menace réelle, mis à part King James ou les Celtics.

Cependant, la fenêtre d'opportunité aurait été très mince puisque Thomas était la clé du succès des C's qui comptaient parmi leur effectif de l'époque des noms comme Jae Crowder, Avery Bradley, Al Horford, Marcus Smart et des jeunes Terry Rozier et Jaylen Brown. Avec sa blessure au dos, l'absence du #4 dans l'alignement rendait la tâche difficile pour le coach Brad Stevens.

De plus, les Raptors de Toronto, les 76ers de Philadelphie et les Bucks de Milwaukee sont vite devenus des prétendants au titre eux aussi, de 2018 à 2019. Boston aurait donc dû peaufiner un peu cet effectif si les défenseurs du TD Garden espéraient être dans la course au Larry O'Brien des dernières années.

Malgré tout, les Celitcs eux ne sont pas en mauvaise position aujourd'hui avec une combinaison parfaite de talent et de jeunesse. La franchise de la Nouvelle-Angleterre sera parmi les plus redoutables de l'Est pour encore plusieurs calendriers, et exhaussera peut-être le vœu de leur ancien meneur s'ils arrivent à contourner l'obstacle Giannis Antetokounmpo.

Pour Thomas, ça s'est moins bien déroulé depuis la séparation. Il a déménagé des Cavaliers aux Wizards en passant par les Lakers et les Nuggets, sans jamais réellement trouver de nouveau chez-soi. Après avoir connu les moyennes ahurissantes de 28.9 PTS, 2.7 REB et 5.9 AST par match en 2016-2017 (digne d'une mention dans la conversation au MVP) les statistiques de IT n'ont fait que dégringoler. Depuis son départ, il récolte en moyenne 12.8 PTS, 1.8 REB et 3.8 AST par rencontre en tirant du terrain à 38,6%.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram