Kevin Durant a été 100% honnête avec lui-même

Publié le 08 février 2020 par AlleyOop360

Kevin Durant demeure, à mes yeux, l’un des meilleurs basketteurs de l’ère moderne, lui qui est doté de plusieurs aptitudes lui permettant de ne démontrer aucune faille dans son jeu. Puisqu’il est question de faiblesses, certains avanceront que les siennes se situent davantage au niveau de l’attitude et du caractère. Vraiment? Parce qu’il sort maladroit sur Twitter (avec ses faux comptes) et qu’il a eu une prise de bec avec Draymond Green l’an passé, on le catalogue ainsi… Il a pourtant deux Championnats, où il a reçu la palme du MVP lors de ces deux Championnats (2017 et 2018).

L’an dernier, chez les Warriors, tout le monde les mettait une fois de plus champions, surtout que le cinq partant était doté de quatre superstars, rien de moins. Par contre, ils se sont inclinés en six, devant Kawhi Leonard et les Raptors de Toronto. Steph Curry et sa meute n’affichaient pas l’éclat d’auparavant. Oui, les Raps étaient déterminés, mais si l’on fouille plus loin, le non-verbal des Warriors était à chi*er.

Mais, selon le groupe, ces visages de carêmes n’avaient rien à voir avec l’affrontement opposant Green et Durant qui a eu lieu au préalable. Regardez-moi sans rire! Mon œil…

En gros, une altercation verbale a eu lieu un soir contre les Hawks, en novembre 2018, puisque Durant semblait frustré du refus de Green de lui passer la balle. Les deux s’enguirlandaient, des coéquipiers se sont imposés pour stopper le tout… et à la suite de cet événement, qui s’est poursuivi jusque dans le vestiaire, Green a reçu une suspension d’une joute pour conduite « préjudiciable ».

Bon. Green, Steve Kerr et les Warriors hurlaient haut et fort que cette lutte entre deux vedettes ne ferait pas d’ombre à l’équipe qui visait un troisième titre consécutif. Par contre, pour KD, ce n’était que des paroles pour bien paraître. Dans la tête de l’ailier, ce moment a brisé quelque chose et ça demeure l’une des raisons principales du revers contre les Raptors. Il y avait quelque chose de brisé.

Durant s’est isolé de l’équipe à partir de ce moment. Il n’a pas apprécié la façon dont la franchise à gérer cette situation, donc il s’est dit «Et puis merde, je vais juste jouer et me préoccuper de moi!».  On voulait passer ça sous le silence, mais lorsqu’un vestiaire est affecté et que le monsieur Net n’est pas réellement étendu partout, la saleté ne se nettoie pas avec des paroles bien dites tel un politicien.

Durant n’a toujours joué aucune rencontre avec les Nets cette année puisqu’il soigne toujours une grave blessure au tendon d’Achille. Bref, ce chamaillage avec Green a éloigné le principal intéressé de la culture des Dubs… KD a indiqué, à la suite de ce chapitre, que ça ne changerait pas sa décision à savoir s’il reviendrait ou non avec l’équipe. Quelques mois plus tard, il a précisé qu’il y avait un lien très fort attaché à sa décision, soit celle de quitter à cause de sa relation houleuse avec Green.

Kevin Durant a été honnête envers lui-même et envers les fans.

Partage

Par AlleyOop360

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram