LaMelo Ball est spécial, pense le DG des Hornets

Publié le 02 décembre 2021 par William Thériault

Connu un peu partout sur la planète basket depuis le début de son secondaire, LaMelo Ball a fait son entrée dans la NBA l'année dernière. Tout au long de son parcours, et particulièrement depuis qu'on voit que son talent est véridique, il y a toujours eu un petit quelque chose de spécial qui le suivait.

À Chino Hills puis en Lituanie, le public s'éprenait pour sa capacité à catapulter des tirs à 3 points plusieurs pieds derrière la ligne avec une confiance déconcertante. À Spire Academy puis dans la NBL, en Australie, c'est plutôt son habileté à diriger le jeu avec une facilité déroutante et toujours en semblant donner une minimum d'efforts.

Partout où il est passé, il a été polarisant pour son style de jeu. Mais qu'on l'aime ou non, il fallait reconnaître qu'il se distinguait de la masse.

C'est ce qui lui a permis d'être sélectionné au troisième rang du repêchage de 2020 par les Hornets, avec lesquels il a été élu Recrue de l'année. Ses détracteurs soutenaient, à chaque étape, qu'il allait flancher. Mais non, il s'est plutôt magnifiquement développé, allant jusqu'à atteindre un calibre qui lui permet d'être l'un des jeunes les plus excitants de la ligue.

Le directeur général de la franchise de Charlotte, Mitch Kupchak, est clairement conscient de ce phénomène. Ne cachant pas son admiration pour Ball, qui n'a encore que 20 ans, le DG a ressorti une expression employée par l'un des grands de la NBA.

« Jerry West utilisait une expression pour décrire certains joueurs, comme quoi on leur aurait saupoudré ''un peu de poussière dorée''. Je pense que LaMelo a ça. »

- Mitch Kupchak

Et disons qu'il n'a pas tort. Possédant un parcours atypique mais tout autant valide que ses camarades, il possède une manière de faire dont les partisans de l'association se rappelleront longtemps.

En 23 matchs cette saison (sans compter le match de mercredi contre les Bucks), le point guard affiche des moyennes de 19.3 PTS, 7.8 REB et 8.2 AST, un rendement qui pourrait lui assurer une place au Match des étoiles si jamais les Hornets parviennent à conserver une fiche convenable. Clairement, la popularité de son nom pourrait l'aider à maximiser ses chances de participer à cette classique annuelle.

Avant les rencontres de mercredi, les hommes de James Borrego possédaient un dossier de 13-10. Ils ont encaissé une défaite contre Milwaukee, mais demeurent en course pour les séries éliminatoires.

LaMelo, lui, a profité de ce duel pour signer sa meilleure performance en carrière, avec une récolte de 36 points et 9 passes.

Partage

Par William Thériault

William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.

Le sport, c'est son amour de jeunesse.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram