Le « big three » des Lakers amasse 82 points

Publié le 29 novembre 2021 par Liam Houde

Le trio formé de LeBron James, Anthony Davis et Russell Westbrook à Los Angeles montait l'une de ses prestations les plus convaincantes de l'année lundi soir face aux Pistons de Detroit. Le big three des Lakers s'est tâché d'accumuler une somme de 82 points (leur deuxième meilleur total) dans la victoire 106-110 à domicile, freinant les ardeurs de Jerami Grant et Cade Cunningham.

LeBron s'est levé hier comme fer de lance à l'offensive du mauve et or, avec 33 de ses propres points qu'il combinait à 5 rebonds, 9 passes décisives et 2 vols de ballon, au son d'un rendement final de 60%. Le King a même ajouté quatre tirs à 3 points convertis en neuf tentatives, lui qui enregistre en moyenne trois bombes extérieurs par match pour la saison, un sommet personnel.

Anthony Davis a lui aussi connu un bon match en inscrivant 24 points, 10 rebonds, 2 vols et même 3 contres dans cette rencontre où ses talents défensifs brillaient à nouveau. À travers ses 37 minutes de jeu, AD faisait mouche à 10 de ses 15 lancers en convertissant même ses deux essais de la ligne des 3 points – d'où Davis connaît beaucoup de difficulté cette année (20.5% du 3 points pour la campagne).

Pour une fois, Russell Westbrook parvenait à tirer son épingle du jeu également, même si les deux autres membres du trio prenaient la place en attaque. Westbrook avait pourtant tendance à prendre le relai en l'absence de James et Davis, puis de s'effacer quelque peu par moments lorsque ces derniers connaissaient de grosses soirées.

Ce n'était heureusement pas le cas lundi; signe d'une cohésion croissante au sein de ce groupe. Russ ajoutait 25 points, 6 rebonds et 9 passes à la feuille de match, tout en présentant lui aussi un taux d'efficacité supérieur à 60%. Son rendement de 1/3 du périmètre ne rivalise toutefois pas avec celui de ses collègues, mais une soirée à seulement trois revirements représente sans doute une victoire pour Westbrook.

Certes, le gain arrivait face aux Pistons, l'une des trois pires formations du circuit jusqu'à maintenant, mais il faisait tout de même du bien suivant une série de six défaites en neuf matchs. Et ce n'est pas comme si Detroit n'a pas donné de fil à retordre au Lakeshow; ils ont enfilé 13 tirs à 3 points sur un taux de conversion de 39% durant la soirée, en dominant aux rebonds, surtout offensifs (12 contre 6).

Le meilleur pointeur du club, Jerami Grant, a enregistré 32 points en tirant le ballon à 55%, incluant quatre lancers du centre-ville. Pour sa part, Cade Cunningham a continué son ascension parmi les meilleures recrues de la saison. Il s'illustrait hier avec 15 points, 11 rebonds et 2 aides en opérant aux côtés du Français Killian Hayes dans le backcourt. Ce dernier n'a terminé la rencontre au Staples Center qu'avec 6 points, mais en ayant récolté 8 assistances.

L'espoir des séries est bien absent du cœur des partisans des Pistons cette année, mais un autre choix de loterie au prochain repêchage – qui s'annonce peut-être tout aussi excellent que le dernier – est à envisager. Pour L.A., 7e au classement de leur conférence, une rencontre avec les Kings de Sacramento demain le 30, à 22h00, servira de conclusion au mois de novembre.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram