Le Thunder goûte à la pire défaite de l'histoire

Publié le 03 décembre 2021 par Liam Houde

Les Grizzlies de Memphis ont vaincu le Thunder d'Oklahoma City par la plus importante marge de l'histoire de la NBA, jeudi soir, soit de 73 points. Oui, soixante-treize… Ja Morant et Shai Gilgeous-Alexander n'étaient même pas de la partie, qui s'est terminée au compte de 79-152 en faveur des locaux du FedEx Forum.

Voici quelques statistiques derrière la pire défaite, ou la plus grande victoire, de tous les temps, dépendamment du point de vue.

Tout d'abord, le crédit doit être donné au collectif de Taylor Jenkins, qui a remporté ce duel par son travail d'équipe hors paire et une production de plusieurs membres, dont Jaren Jackson Jr, qui a su mener cette troupe en l'absence de Morant avec 27 points, 2 vols et 2 contres.

Un impressionnant total de 10 joueurs sont parvenus à ajouter 9 points ou plus au tableau, incluant Steven Adams (9 points), Dillon Brooks (11 points), Tyus Jones (10 points), Santi Aldama (18 points), John Konchar (17 points), Xavier Tillman (11 points), De'Anthony Melton (19 points), Brandon Clarke (11 points) et Jarrett Culver (11 points).

Cet effort déployé en tant qu'unité permettait à Memphis de complètement dominer le match sur la majorité des plans. Les Grizzlies tiraient le ballon avec un rendement total de 62% jeudi soir, contre 32% pour OKC, en plus d'un contraste de 52% (19 tirs réussis) contre 28% (11 tirs réussis) de la ligne des 3 points. Drôlement, même s'ils ont été plus efficaces sur toute la ligne, les hôtes de la rencontre n'ont converti que 13 lancers francs, comparativement à 18 pour le Thunder.

Toutefois, la disparité de production aux niveaux des rebonds, passes décisives et vols de ballon est ce qui dresse le portrait le plus hallucinant. Pour les rebonds, il est question d'un écart de 53 contre 26; à la passe, 41 contre 14; pour les interceptions, 16 contre 2. De plus, Oklahoma City a commis 19 revirements, presque le double de son opposant, et ce dernier en a profité.

Les Grizz ont capitalisé sur les erreurs de leurs rivaux en marquant 31 points suite à des revirements adverses, dont 29 arrivant en transition. Ils ont aussi transformé 14 rebonds offensifs en 22 points de deuxième chance, tandis que le Thunder n'en récoltait que 2. La clé était également grande ouverte dans la zone défensive d'OKC : ce sont 82 qu'y récoltaient les vainqueurs de l'engagement, contre seulement 24 pour les vaincus.

La priorité a même eu la chance de croître jusqu'à 78 points à son apogée durant la rencontre unidirectionnelle. Le banc des Grizzlies, à lui seul, inscrivait plus de points (93) que l'entièreté de l'autre équipe par une marge record. Incroyable.

Le plus récent écart final d'une envergure similaire arrivait en 1998 lorsque les Pacers de l'Indiana écrasaient les Trail Blazers de Portland par 65 points. Le précédent record avait toutefois été établi en 1991 dans un match Cavaliers-Heat qui s'est conclu avec une marge de 68 points.

Dans l'effort on ne peut plus insuffisant des hommes de l'Oklahoma, le Québécois Luguentz Dort est celui qui a le mieux fait pour sa troupe, même s'il n'enregistrait qu'un maigre 15 points, 2 passes décisives et 1 bloc. Il a converti trois de ses huit tirs totaux, alors que Ty Jerome était celui qui en décochait le plus pour Mark Daigneault, sous un rendement de 5/14.

Un peu moins productif pour OKC a été Jeremiah Robinson-Earl. L'intérieur de 6 pieds, 8 pouces a terminé sa soirée au travail avec une répugnante cote de -56, en plus de récoltes de seulement 2 points (0/7 du terrain), 0 passe, 0 vol, 0 bloc, deux fautes et un revirement de ballon, en 23 minutes de jeu.

Cette édition du Thunder ajoute maintenant à son répertoire la pire défaite de l'histoire, sur la route, elle qui perdait par 57 en sol familier il n'y a de cela que sept mois, contre les Pacers, pour ce qui est encore le pire revers à domicile jamais vu. Les deux records leur appartiennent donc.

À titre de rappel, les Lakers ont perdu contre cette même formation à deux reprises déjà cette saison.

Le tout doit être difficile à digérer pour la franchise d'Oklahoma City, mais le statut de reconstruction du club peut excuser cette humiliation, en quelque sorte. Malgré tout, on ne risque pas de voir une victoire si disproportionnelle de sitôt dans la NBA, si on considère la rareté d'un tel déséquilibre dans une ligue actuelle pourtant si bien balancée.

Le Thunder demeure au 13e rang de la conférence de l'Ouest avec une fiche de 6-13, tandis que la ville du Grit n Grind se hisse au 5e échelon du classement, avec un bilan de 12-10. Les Grizzlies tenteront de prendre avantage de cet élan pour leur prochain duel face aux Mavericks de Dallas, samedi à 20h30. Luka Doncic et sa bande sont juste devant Ja Morant et la sienne dans la hiérarchie de l'Ouest, grâce à 11 victoires et neuf défaites.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube