Masai Ujiri ne s’est pas encore réconcilié avec DeMar DeRozan

Publié le 14 avril 2020 par Charles Fontaine

Le directeur général des Raptors, Masai Ujiri, a dû faire des choix déchirants pour son équipe à l’été 2018. Il a congédié l’entraineur Dwayne Casey et son joueur de franchise, DeMar DeRozan. Ce dernier ne s’est pas tout à fait réconcilié avec son ancien patron.

« Avec DeMar, il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais, par la grâce de Dieu, tout ira mieux. Nous devons continuer à prendre ces décisions. Elles sont dures, mais ce sont les affaires du basketball et la position dans laquelle nous sommes. »

Masai Ujiri en entrevue avec Ernie Johnson

L’actuel membre des Spurs avait été échangé en mai 2018 pour Kawhi Leonard notamment. DeRozan s’était senti trahi par l’organisation. Il avait passé neuf saisons au Canada et avait signé un contrat à long terme pour rester avec l’équipe. Le nouveau venu, Leonard, a toutefois été la pierre angulaire de la formation pour la première conquête de championnat de la franchise l’an dernier.

Ujiri pense encore au moment difficile qu’il a dû affronter en devant lui annoncer la nouvelle.

« J’étais à l’hôtel au Kenya et j’ai fait le tour de cet hôtel à 4 heures du matin, 5 heures du matin, pendant quelques heures, essayant de rassembler suffisamment de force et de courage pour passer cet appel téléphonique. Je ne l’oublierai jamais. »

Masai Ujiri

L’architecte des Raptors s’entend mieux avec Dwayne Casey. Il l’avait congédié juste après que celui-ci ait gagné le titre d’entraineur de l’année en 2018.

« Avec Casey, ça s’est tellement amélioré maintenant avec sa famille et lui. »

Masai Ujiri

Le moment de lui annoncer avait aussi été une rude épreuve pour Casey.

« Je n’oublierai jamais, je n’oublierai jamais d’avoir à faire ça avec l’entraineur Casey et à marcher jusqu’à son bureau, de me réveiller ce matin-là. Plusieurs fois, j’ai voulu déplacer ça et le changer ou penser que je ne prenais pas la bonne décision. C’était incroyablement difficile, parce que Casey est une personne incroyable et tellement agréable à travailler avec. »

Masai Ujiri

Avec le recul, on peut dire que ces deux changements ont été les meilleurs du directeur général. Kawhi Leonard a mené Toronto vers son premier championnat à sa seule saison au Canada en 2019. Pour ce qui est de Nick Nurse, il a guidé les Raptors au même statut que l’an passé, mais sans Leonard. Ils sont présentement au 2e rang dans l’Est.

Partage

Par Charles Fontaine

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram