Des Raptors méconnaissables sont anéantis par Cleveland

Publié le 27 décembre 2021 par Liam Houde

Dalano Banton, Svi Mykhailiuk, Yuta Watanabe, D.J. Wilson, Chris Boucher. Tel était l'alignement partant des Raptors dimanche dans le cadre de leur pire défaite du calendrier 2021-2022. Avec un effectif ravagé par le protocole sanitaire de la NBA en réponse à la COVID-19, Toronto était près de signer son pire revers de l'histoire de la franchise face aux Cavaliers, mais s'en est « sorti » au compte de 99-144 à Cleveland.

Ce n'était pas très beau à voir.

D'abord, faisons état des Raptors et de leur curieux amalgame actuel de joueurs. Un total de 20 hommes ont porté les couleurs du We the North à un moment ou à un autre cette saison. Parmi ce groupe, D.J. Wilson, Tremont Waters, Juwan Morgan et Daniel Oturu – issus de la G League – ont tous signé des contrats de 10 jours à Toronto comme remplaçants par la règle de hardship exemption, ou « clause de sauvegarde », après qu'une vague inquiétante de cas positifs à la COVID-19 se soit répandue au sein de l'équipe.

Au moment d'écrire ces lignes, Khem Birch, Gary Trent Jr, Pascal Siakam, OG Anunoby, Justin Champagnie, Isaac Bonga, Fred VanVleet, Precious Achiuwa, Malachi Flynn et Scottie Barnes complètent tous des quarantaines forcées en raison du protocole COVID-19. Sans compter les absences de Goran Dragic (raisons personnelles) et de David Johnson (blessure au mollet), il s'agit de 10 joueurs dans le protocole sanitaire, soit pratiquement toutes les pièces importantes du club…

Bref, sans faire preuve de trop de subjectivité, le match d'hier soir n'aurait probablement pas dû avoir lieu. Or, les Raps possédaient le minimum requis de huit athlètes prêts à s'engager sur le parquet; ils ne pouvaient donc pas être épargnés et voir une autre de leurs rencontres être repoussée. Pourtant, la ligue avait été plus clémente avec quelques formations au fil des récentes semaines, même si ces dernières présentaient le minimum de huit hommes en santé.

Le résultat observé sur le terrain face à des Cavaliers de Cleveland qui composaient eux aussi sans quelques morceaux importants était un parfait témoignage de la cohésion inexistante de cette édition des Raptors, qui n'avaient personne de présent dimanche avec plus d'une demi-saison d'expérience à Toronto – outre Boucher et Watanabe.

Ce sont ces deux ténors d'ailleurs qui ont mené la charge des visiteurs dans un effort somme toute humiliant. L'ailier fort montréalais qui s'improvisait pivot pour la soirée a enfilé 21 points, 5 rebonds et 2 passes décisives en ne retrouvant cependant pas son aise du périmètre (2/10 du 3 points pour le match). Yuta faisait bien au son de 26 points, 13 rebonds, 1 vol de ballon et 1 contre, le tout en convertissant 55% de ses tirs et en déployant de la défensive acharnée et efficace.

Pour les Cavs, Jarrett Allen (COVID-19), Evan Mobley (COVID-19), Cedi Osman (COVID-19), Isaac Okoro (COVID-19), Collin Sexton (déchirure du ménisque) et trois autres noms manquaient à l'appel, mais des titulaires habitués comme Darius Garland et Lauri Markkanen, ainsi que des vétérans comme Kevin Love et Ricky Rubio étaient de la partie. Leur simple présence était donc suffisante afin de peindre un portrait de disparité énorme entre les deux clubs de l'Est.

Love a ajouté 22 points au compteur, tout comme la jeune étoile montante Darius Garland qui les agrémentait de 4 rebonds, 8 mentions d'aide et 2 vols. Le guard aux multiples talents offensifs épate à sa troisième campagne dans le circuit avec des moyennes de 19.5 PTS et 7.3 AST par rencontre. Le succès collectif de Cleveland (20-13) et ses prouesses individuelles pourraient sans doute lui mériter une place au Match des étoiles.

Alors que d'un côté il y a avait expérience et jeune talent sur le terrain, le camp opposé ne bénéficiait pas d'un seul joueur ayant déjà même obtenu quelconque considération pour devenir All-Star. Le contraste du duel était flagrant, et un écart final de 45 points en est le résultat. Au moins, les hommes de Nick Nurse ont évité le pire déficit de leur histoire de justesse, par 1 point, signant la deuxième plus importante défaite depuis l'inauguration de la franchise.

Nous verrons si Adam Silver et ses collègues épargnerons les Raptors d'encore d'autres revers injustes. Ils devraient croiser le fer avec les 76ers de Philadelphie mardi le 28 décembre à 19h30. La concession canadienne est 11e au sein de sa conférence avec un bilan de 14-16.

https://alleyoop360.com/2021/12/26/j-b-bickerstaff-est-a-cleveland-pour-rester/

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram