Dure séquence pour les 76ers

Publié le 21 décembre 2019 par Liam Houde

Les 76ers de Philadelphie connaissent présentement un creux assez significatif. La formation de Brett Brown s'est incliné contre l'adversaire à ses trois derniers matchs, dont 2 à domicile. Est-ce une simple récession de quart de saison qui s'effacera d'elle-même ou y a-t-il alarme à sonner?

Malgré une unité défensive digne du top 8 de la NBA, le côté offensif du ballon a été une lacune pour les prétendants au titre à plusieurs reprises cette année. Une fiche de 20-10 n'est tout-de-même pas source de honte, au contraire, la saison bat son plein à Philadelphie. Cependant, si l'équipe souhaite faire une apparition en finale, certains points doivent être adressés urgemment.

Du moins, c'est ce que croit l'entraîneur-chef de la 6ème place de la conférence de l'Est. Brett Brown affirme que la suite de défaites de son club a un lien direct avec le manque de motivation qui émane des troubles offensifs.

« Je crois que notre esprit compétitif a pris un dur coup à cause de notre difficulté à marquer. »

- Brett Brown

Même si l'alignement des 76ers compte plusieurs tireurs de qualité comme Tobias Harris, Josh Richardson, Al Horford, Furkan Korkmaz et Mike Scott, le triplé n'a pas été l'arme la plus efficace de l'arsenal des Sixers.

Avec une cote d'équipe de 36% cette année, Philadelphie figure au 13ème rang de l'association en pourcentage du tir à trois points. Cependant, l'équipe n'est qu'au 26ème échelon en terme d'essais par match. Comme Brett Brown souhaite visiblement utiliser les tirs de l'arche avec modération, le flux offensif peut parfois suffoquer.

En effet, la stratégie des 76ers consiste à faire circuler le ballon au travers de ses deux jeunes prodiges, Joel Embiid et Ben Simmons. Alors que le premier aime bien se retirer au périmètre pour y décocher quelques bombes à l'occasion, le duo ne sait pas tirer de façon efficace.

La faute principale revient donc à Ben Simmons qui correspond à la fois parfaitement au modèle du « point forward » moderne grâce à sa vision et sa taille puis à la fois n'y correspond pas du tout, faute d'habiletés extérieures. Comme illustré par l'analyste Kevin O'Connor, Big Ben ne présente donc pas un avantage pour les 76ers en fin de match, lorsque l'offensive doit évoluer en situation de moitié de terrain, là où l'espacement est crucial.

« Triste de voir Ben Simmons se transformer en Jahlil Okafor mélangé avec Michael Carter-Williams au quatrième quart. Les partisans des Sixers devraient être furieux à propos de l'absence de développement offensif [chez Simmons]. Il est toujours un tireur lâche, une nuisance en moitié de terrain et un détriment quant aux chances de Philly en séries éliminatoires. »

Ces commentaires crus et féroces ne représentent pas l'opinion générale envers le meneur de 6 pieds 10 pouces, mais les points apportés sont bel et bien réels. Si les déboires de Philadelphie se poursuivent, le blâme devra peut-être retomber sur le leader de la troupe. L'organisation de la Pennsylvanie devra possiblement commencer à songer à l'acquisition d'un point guard traditionnel pour venir aider le support de la charge offensive.

Voici les statistiques de Simmons lors des 6 dernières joutes:

Statistiques Ben Simmons
Crédit: ESPN.com

Si les 76ers de Philadelphie souhaitent remonter la pente jusqu'au top 3 de leur conférence afin d'amorcer les séries du printemps prochain avec assurance, le modèle offensif aura intérêt à être repensé. Dans l'immédiat, ils auront la chance de se remettre sur pieds temporairement ce soir contre les Wizards de Washington, l'une des défensives les plus poreuses du circuit.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram