Lou Williams : le maillon faible des Clippers?

Publié le 29 mai 2020 par Kevin Vallée

Lou Williams est l'une des armes offensives les plus fatales de la NBA. Reconnu comme étant la représentation vivante du sixième homme d'une équipe, il a remporté l'honneur du Sixth Man of the Year à trois reprises en raison de son talent offensif. Cependant, le gabarit frêle de l'arrière de 6 pieds 1 et 175 livres constitue un obstacle pour les succès des Clippers. Il ne s'agit pas tout simplement d'une supposition : la preuve existe sur vidéo.

Quelques jours avant la suspension des activités de la NBA, les Lakers ont signé une victoire de 112-103 contre les Clippers, au Staples Center.

Les Lakers ont ciblé Lou Will de façon évidente, au quatrième quart, afin d'exploiter ses lacunes défensives. Les Clippers comptent sur deux excellents défenseurs en Kawhi Leonard et Paul George, mais ils ne servent à rien si les Lakers réussissent à les contourner.

Lors de la dernière portion du match, la rotation utilisée par Doc Rivers fut Williams-George-Leonard-Morris-Harrell - un closing lineup qui semble intelligent, dans l'optique où on veut marquer des points pour revenir dans le match. Néanmoins, trois défenseurs plus faibles sont inclus dans cette formation, et Lou Williams constitue le maillon faible de celle-ci. Bien qu'il soit excellent en fin de match pour ramener son équipe dans le match, son impact est automatiquement annulé si sa performance défensive permet à l'adversaire de marquer à un rythme effrené.

Étant un excellent quart-arrière possédant l'une des intelligences les plus développées de la NBA, LeBron James a été en mesure de placer ses pions pour s'assurer que tous les tirs étaient contestés par Lou Williams, Montrezl Harrell ou Marcus Morris.

Dans les cinq dernières minutes du match, le Lakeshow a inscrit 20 points en 16 possessions.

Advenant une série, les Clippers devront apprendre à contrer le mouvement des joueurs des Lakers qui permet à LeBron d'établir un jeu qui voit un tir être contesté par un défenseur plus faible.

Sinon, il faudra inclure Patrick Beverley sur l'alignement qui ferme les matchs. Par contre, en faisant ça, on se prive de l'une des meilleures armes de la NBA, dans les moments importants. Lou Will excelle lorsque son tir est contesté, et il ne refroidit pas en fin de match.

Les Lakers ont peut-être trouvé la faiblesse des Clippers - et c'est une bonne nouvelle pour le Purple & Gold, considérant qu'une série entre les deux équipes demeure très possible au mois d'août.

Ça ne sera pas facile, mais ça pourrait certainement leur donner un avantage.

Partage

Par Kevin Vallée

Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, maintenant journaliste au 91.9 Sports et descripteur des matchs de l'Alliance de Montréal.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram