Que se passe-t-il avec Bol Bol?

Publié le 27 février 2020 par Kevin Vallée

Avant qu'il ne subisse une blessure qui allait mettre fin à sa saison avec l'Université de l'Oregon, Bol Bol était considéré comme l'un des cinq meilleurs espoirs du repêchage de 2020. Après s'être absenté des parquets pendant quelques mois, le grand centre de 7 pieds et 2 pouces a glissé jusqu'en deuxième ronde pour être repêché par les Nuggets de Denver. Depuis ce temps-là, personne ne parle de lui. Que se passe-t-il avec Bol Bol?

J'ai contacté un membre du groupe d'entraîneurs des Raptors 905 (G-League) qui a eu la gentillesse de m'offrir quelques commentaires à propos de Bol Bol. En raison des lois de maraudage, il a toutefois opté pour l'anonymat. Néanmoins, son analyse sera saupoudrée à travers ce texte pour offrir le point de vue de quelqu'un qui a affronté le jeune homme cette saison.

Tel un aventurier à travers une jungle inconnue, je me suis lancé dans une mission intéressante sur les médias sociaux. C'est que la quantité d'information qui peut être trouvée sur le fils de Manute est assez limitée, surtout depuis deux mois.

Bol Bol
Crédit : NBA.com

Frappé par des blessures mystérieuses qui prennent des mois à guérir, Bol a été oublié par la planète NBA. Considéré comme étant un ailier pris dans le corps d'un joueur de centre de très grande taille, il est l'un des joueurs les plus talentueux qui ne jouent pas dans la grande ligue, présentement. Le plafond est extrêmement haut, mais le plancher est enfoncé dans le sol : personne ne sait quoi penser de ce jeune homme aux nombreux atouts. L'an dernier, plusieurs se sont demandés s'il avait l'attitude pour réussir.

« Tout le monde se posait des questions à propos de son éthique de travail et sa passion, mais s’il veut surmonter cet obstacle-là, il n’y a pas d’autre solution que d’être dédié. Il a le talent pour réussir. »

Dans les coulisses, ça jase encore de facteurs qui ne sont pas directement liés à ses aptitudes.

Athlétiquement parlant, il est tellement talentueux que ça devient suspicieux. Comment un jeune centre de 20 ans qui mesure 7 pieds 2 peut-il être aussi talentueux avec un ballon entre ses deux mains? Ça défie les lois de la physique. Mais il ne s'aide pas en étant bâti comme une asperge, ne pesant que 208 livres. Ça crée des dangers de blessure, et beaucoup d'inquiétudes physiologiques.

« C’est pas évident pour ce genre de profil physique là de tenir la route. Les plus grands sont plus souvent blessés. Il y a des statistiques sur les gars de 7 pieds 1 et plus, il n’y en a pas des tonnes qui ont franchi le plateau des 1000 matchs joués. »

Jusqu'à présent, Bol n'a pas été épargné. Notre source indique que le joueur avait des apparences assez fragiles sur le parquet.
Le père de Bol, Manute, a disputé 624 matchs dans la NBA. Il mesurait toutefois 7 pieds 7 et selon les rumeurs, il a menti sur son âge et avait peut-être 50 ans lorsqu'il jouait au niveau professionnel.

Cette saison, Bol Bol a disputé un total de huit matchs avec les Bulls de Windy City, dans la G-League. Il a joué son premier match le 15 novembre et sa dernière apparition sur un terrain aura été un mois plus tard, le 17 décembre. L'équipe l'utilisait avec beaucoup de retenue, puisqu'il ne s'agit pas de leur joueur.

« C’est une situation un peu particulière parce que Denver n’a pas d’équipe de G-League, donc ils sont obligés de le prêter à une autre équipe. Ils l’ont fait avec les Bulls. Ça reste toujours un peu étrange, les Bulls ont la tâche de développer un joueur des Nuggets, donc il n’était pas un starter, jouait 20 minutes par match. »

L'entraîneur des Raptors 905 juge que la situation de développement n'est pas idéale chez les Nuggets.

Il a amorcé sa carrière professionnelle avec une performance de 8 points, 9 rebonds et 4 blocs. Il a ajouté quelques matchs d'une dizaine de points avant de voir son travail être récompensé le 8 décembre, grâce à une récolte de 21 points, 6 rebonds et 5 blocs.

Voici sa feuille de route :

DatePTSREBBLKMIN3 PTFG
15 nov.894170/04/9
17 nov.1032130/05/8
20 nov.16132200/16/13
22 nov.1232150/25/9
5 déc.1120141/15/5
8 déc.2165283/58/11
11 déc.841150/14/7
14 déc.1062270/14/10

Relativement limité dans ses tâches, Bol a tout de même réussi à se démarquer. Si l'on projette sa production sur 36 minutes, on obtient une ligne de statistiques de 22.7 PTS, 10 REB et 4 BLK par match.

Évidemment, l'échantillon est très petit. Cependant, son talent est connu et il en demeure à ses premiers pas chez les professionnels. Il n'a toutefois pas encore l'allure d'un joueur complet de la NBA.

« Tu voyais qu’il n’était pas dans une shape exceptionnelle. Il a un talent qui est assez exceptionnel, il a quelques actions qu’il n'y a rien à faire pour le contrer parce que sa combinaison de grandeur et de talent est vraiment supérieure, mais il est loin d’avoir un vrai impact avec des joueurs de niveau NBA. »

Notre source a vu ses joueurs affronter Bol en novembre dernier. Selon lui, il a encore beaucoup de travail à faire.

Revenons à la ligne du temps. Suite à cette rencontre du 14 décembre, Bol a disparu de la surface planétaire. Plus personne ne parle de lui, et sur les différents sites d'actualité, les informations sont limitées. Blessé à un pied, les seules nouvelles que nous avons de lui proviennent du site Rotowire, qui confirme à chaque match qu'il ne sera pas dans l'alignement de l'équipe.

Mardi soir, il a lancé quelques fois lors de la période d'échauffement des Nuggets. Ça nous a mené à une question : est-il trop tôt, après aussi peu d'expérience dans la G-League, pour jouer dans la NBA?

La réponse est différente qu'avec n'importe quel espoir. En raison de ses aptitudes, qui sont presque du jamais-vu, il pourrait montrer de belles choses sur n'importe quel terrain.

« Son talent peut lui permettre d’éclore à tout moment. Il peut mettre un tir à 3 points contre des gars de la NBA demain matin. Je peux l’imaginer jouer un match dans la NBA et avoir quelques flashs. Il était quand même dominant à Oregon l’an passé. »

Oui, il a du chemin à faire. Mais lorsqu'on mesure 7 pieds 2 pouces et qu'on joue avec autant d'aisance et de fluidité que Kevin Durant, tout se peut.

Les plans des Nuggets demeurent flous, à ce jour. Il est toutefois clair que sa blessure est la source de cette incertitude, jusqu'à un certain point. Est-ce que l'organisation a vraiment le temps et les ressources pour s'occuper de lui? Est-ce une priorité, alors que la fenêtre d'opportunité pour un championnat est ouverte?

« Il n’y a rien qui indique qu’il fait partie de leurs plans à long terme. Les Nuggets savent que pour un 44e choix au total, ils ont une pépite d’or. Il y a des chances que ce joueur-là devienne quelque chose de spécial, ce qui n'est pas toujours le cas quand tu repêches aussi loin. Il y a aussi des chances que l’aventure se termine à Denver dans quelques mois. »

S'il n'a pas assez impressionné le club - que ce soit par son implication ou sa motivation - il pourrait quitter Denver dès cet été.

Pour l'instant, la confusion est grande. Il ne faut toutefois pas oublier que les atouts uniques de Bol Bol qui pourraient lui permettre, un jour, de prendre d'assaut les parquets de la NBA. Ainsi, il reprendrait le flambeau laissé par son père, Manute Bol, et le tiendrait bien haut.

Mais d'ici là, il y a du travail à faire.

Partage

Par Kevin Vallée

Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, maintenant journaliste au 91.9 Sports et descripteur des matchs de l'Alliance de Montréal.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram