Top 5 : les vedettes les plus sous-payées de la NBA

Publié le 14 mai 2020 par Manuel Villeneuve

Dans le dernier article de cette série, nous visitions les cinq contrats les plus démesurés de la NBA. Cette fois, voici les cinq joueurs vedettes les plus sous-payés du circuit. Puisque l'écart de salaires entre les vedettes et les joueurs de rôle complexifie l'évaluation des contrats, cet article ne concerne que les joueurs étoiles méritant un plus haut salaire.

5. Nikola Jokic (Nuggets)

Tel que mentionné dans l'article sur les joueurs les plus surpayés, Jokic est le troisième joueur le mieux payé chez les Nuggets, derrière Paul Millsap et Jamal Murray. Certes, Jokic est parmi les centres les mieux payés de la ligue, mais son salaire inférieur à 30M$ par année le place en dehors du top 20 de la NBA toutes positions confondues. Contrairement à plusieurs joueurs de centre, Jokic contribue sur une multitude de facettes autant en offensive qu'en défensive, c'est pourquoi il mérite d'être payé comme un joueur étoile en dépit de sa position.

4. Rudy Gobert (Jazz)

Heureusement pour Gobert, le joueur de centre vedette amorcera la dernière et plus lucrative année de son contrat la saison prochaine. Ceci dit, son salaire de 25M$ pour la saison actuel le place au 10e rang chez les centres de la NBA. Gobert a constamment été parmi les cinq meilleurs joueurs du circuit à sa position depuis le début de son contrat, remportant le titre de Joueur défensif par excellence lors des deux premières saison de l'entente signée en 2017.

3. Zach LaVine (Bulls)

LaVine est un joueur très controversé, recevant beaucoup de critiques pour sa défensive et sa sélection de tirs. Bien que ces critiques soient justifiées, LaVine demeure un des meilleurs arrières offensifs de la NBA et son salaire annuel de 19,5M$ par année est une aubaine pour les Bulls. En effet, LaVine avait signé cette entente peu après son retour d'une blessure majeure et les inquiétudes autour de sa santé ont probablement influencé la valeur de ce contrat qui lui vaudra moins de 20M$ par année jusqu'en 2022.

2. Anthony Davis (Lakers)

Peu de formations ont la chance d'avoir un candidat au titre de MVP sous contrat pour moins de 30M$ par année. Les Lakers se sont fait voler cette chance par la crise du COVID-19 alors que Davis leur coûtait seulement 27M$ cette saison, un salaire bon pour le 33e rang de la NBA. AD a évidemment refusé d'exercer la dernière année optionnelle de son contrat, se dirigeant enfin vers un jour de paye bien mérité qui le sortira de cette liste.

1. Giannis Antetokounmpo (Bucks)

Tout comme Davis, Antetokounmpo recevra enfin ce qu'il mérite la saison prochaine. Le joueur étoile a patiemment roulé sa bosse, remportant un titre de MVP avec son salaire annuel de 25M$ pendant que son coéquipier Khris Middleton recevait un contrat de 30M$ par année. À 25 ans, Giannis n'a jamais été parmi les cinq joueurs les mieux payés à sa position, un outrage qui tire à sa fin.

Partage

Par Manuel Villeneuve

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram