On pourrait ne pas laisser de partisans dans les arénas pour des années

Publié le 10 avril 2020 par Liam Houde

Adrian Wojnarowski d'ESPN rapporte qu'il y a une réelle possibilité que la seule façon de laisser les partisans assister aux joutes des grands sports professionnels sera grâce à un vaccin. Malheureusement, les autorités scientifiques de partout dans le monde affirment qu'il pourrait ne pas y avoir de vaccin avant quelques années.

L'incertitude est toujours la thématique dans le monde du sport professionnel qui continue de perdre de l'argent avec chaque jour qui s'écoule sans pouvoir mettre leur produit de l'avant.

Nous ne savons toujours pas quand un retour au jeu deviendrait un scénario crédible pour la saison de 2019-2020 et l'allure d'un tel scénario est toujours nébuleuse. Selon Adam Silver le commissaire de la NBA, nous n'aurons pas de réponse concrète à ces questions avant le 1er mai prochain, au minimum.

Toutefois, les dirigeants de la grande ligue travaillent d'arrache pied pour redémarrer le circuit de ballon orange que nous aimons tant. Les idées de terminer la campagne actuelle à Las Vegas ou même sur une île privée des Bahamas ont été soulevées par l'état-major de la NBA, mais aucune décision n'a été faite à cet effet.

Alors que nous croyions que le développement d'un appareil portatif de dépistage rapide de la COVID-19 pourrait être la clé du retour des fans dans les amphithéâtres, voilà que Woj décrète qu'un vaccin sera probablement la seule option d'ouvrir les portes aux supporters. Or, encore plusieurs mois d'attente...

Le repêchage déplacé

Cette arme indispensable qu'est la patience en ce temps de crise est maintenant plus instrumentale que jamais pour l'amateur de sport. C'est aussi le cas pour les jeunes espoirs qui ont vu leurs saisons interrompues brusquement dans la NCAA. Un nombre élevé de joueurs se rendent tout de même éligibles pour le repêchage de 2020, mais on apprend aujourd'hui que même l'encan pourrait avoir lieu à une date ultérieure.

Après avoir consulté ses équipes, l'association a constaté que le repêchage devra fort probablement être reporté. Selon ce qu'a appris Adrian Wojnarowski, les franchises pourront sélectionner les jeunes basketteurs de la classe de 2020, pas plus tôt que le 1er août.

La raison derrière cette requête des clubs se trouve à être les contraintes de dépistage qui leur sont imposées. Shams Charania de The Athletic a récemment dévoilé que la NBA ne permet pas de rencontres en personne entre les espoirs et les éclaireurs des concessions. Ces directives rendent le travail de « scouting » encore plus difficile, sans pouvoir observer les athlètes sur le terrain. Vous pouvez consulter ces contraintes plus en détail ICI.

Sans pouvoir tenir d'entraînements personnels avec les prospects éligibles, on pourrait assister à l'un des encans présentant le plus de choix aberrants de l'histoire. Une autre option qui se présente à Adam Silver est celle de tenir un repêchage virtuel, tout comme compte faire la WNBA. L'idée a été soulevée par Silver, mais sans plus.

Les transactions totalement suspendues

Lorsque le jeu est interrompu sur le terrain, les mouvements hors du terrain le sont aussi. L'interdiction d'effectuer quelconque transaction ou signature de joueurs se poursuit, selon les informations de Shams Charania.

La décision convient à la ligue comme à son association des joueurs (NBPA). Depuis la mise en pause du circuit, l'interdiction de faire de la business n'a pas été soulevée et il semblerait que ce ne serait pas pour être le cas de sitôt.

Encore une fois, la patience sera primordiale. Pour reprendre les mots d'Adrian Wojnarowski lancés sur les ondes ESPN : « Au final, rien n'est entre les mains des dirigeants, c'est cette pandémie qui décide. » Nous aurons plus d'informations alors que le dossier se développe.

- Garnett est rêveur :

https://alleyoop360.com/2020/04/10/kevin-garnett-reve-dacheter-les-supersonics/

– Donovan Mitchell hésiterait à vouloir réparer sa relation avec Gobert :

– Pascal Siakam annonce un documentaire à son sujet :

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram