Anfernee Simons prend un pas de géant

Publié le 12 janvier 2022 par Liam Houde

Même le plus avide partisan de la NBA n'aurait pas pu prédire la récente explosion d'Anfernee Simons pour les Trail Blazers de Portland. En fait, plusieurs amateurs ne connaissaient peut-être même pas son nom avant que le principal intéressé ne connaisse une telle séquence de cinq rencontres. Depuis que Damian Lillard est à nouveau tombé au combat avec une récurrente blessure dans la région abdominale, Simons a tiré avantage de l'opportunité qui lui a été offerte.

En fait, force est d'admettre qu'il s'agit ici de bien plus que simplement « tirer avantage » d'une situation. Anfernee s'est carrément transformé. Voici comment.

Afin de vous mettre en contexte, Anfernee Simons a connu cinq départs consécutifs en 2022 (pour un total de huit cette année et treize en carrière), lui qui doit commander le backcourt des siens aux côtés de Ben McLemore, tandis que Lillard et McCollum sont absents. Ces deux derniers le seront d'ailleurs peut-être pour le reste du calendrier régulier.

Les temps sont durs à Portland, mais Simons en profite pour connaître – de loin – sa meilleure séquence personnelle en carrière, lui qui joue majoritairement à titre de point guard titulaire, après avoir été plutôt utilisé comme shooting guard ou ailier auparavant. Notez également que le meneur de jeu n'a toujours que 22 ans, même s'il dispute sa quatrième campagne chez les professionnels.

L'athlétique joueur aux multiples atouts a beau être un remplaçant d'urgence, il excelle à son nouveau poste et représente constamment une grande source de divertissement lorsque sur le terrain, comme peut en témoigner la séquence ci-bas. Après tout, Anfernee est tout de même champion du concours de dunks.

Maintenant, question de mieux illustrer l'apport du jeune joueur, voici les statistiques moyennes d'Anfernee Simons à travers les cinq derniers engagements des Blazers : 27.8 PTS, 7.6 AST, 3.2 REB et des rendements de 95% du lancer franc, 45% du périmètre et 51% du terrain. Sans doute, il s'agit de nombres dignes d'un joueur étoile.

Cette suite incluait également une prestation de 43 points, le 4 janvier, au son de neuf bombes à 3 points, qui signait la performance d'au moins 40 points au plus jeune âge jamais enregistré dans l'histoire de sa franchise.

Certes, les touches et responsabilités sont grandement supérieures à celles qu'il obtenait avant de changer de calendrier – il roule à 37 minutes par match à travers ses cinq derniers –, mais tout le mérite lui revient pour avoir été en mesure de transformer cette opportunité en résultats fructueux.

Or, il faut tout de même se rappeler que Simons présentait 11.9 PTS, 2.2 AST et 2.6 REB par rencontre à ses 30 premières joutes de la saison 2021-2022, sur environ 37% de la ligne de 3 points; des productions plus sobres qui font miroir à ses deux dernières campagnes. Il est également important de constater que, malgré ses prouesses individuelles, le collectif de Chauncey Billups présente un bilan de 4-6 à ses 10 plus récentes parties.

Il est donc intéressant de se demander si ce plateau additionnel qu'a atteint le numéro 1 des Trail Blazers est une phase passagère, une donnée aberrante due au contexte, ou s'il s'agira de la nouvelle norme pour Anfernee Simons à l'avenir. Peu importe la crédibilité de ce bond qu'il a entrepris, avec son potentiel comme combo guard athlétique, son habileté au tir et sa polyvalence, le tout à seulement 22 ans, Simons se doit d'être confiant de son avenir dans la NBA.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram