LECBNouvellesQuébec

Annie Larouche est la nouvelle présidente de l’Alliance

Crédit : François Sauvé, Radio-Canada

En résumé

Elle devient l'une des femmes les plus importantes dans le monde du sport montréalais.

Même si l’Alliance de Montréal n’existe que depuis deux ans, le club s’est déjà forgé une place au sein du paysage sportif montréalais. Une grande partie de ce succès s’explique par le phénoménal travail d’Annie Larouche, qui était vice-présidente des opérations de l’équipe. Or, voilà qu’aujourd’hui, l’équipe annonce que Larouche a été promue au poste de présidente de l’équipe, une nomination qui allait de soi.

Depuis deux ans, les efforts de Larouche ont permis à l’Alliance de se hisser parmi les meilleures équipes de la LECB pour le nombre de partisans moyen qui assiste à chaque rencontre. En plus d’avoir joué un rôle crucial pour amener une équipe en ville, elle a fait en sorte que l’Alliance est bien nantie dans son propre marché.

Et de son propre aveu, elle est enjouée à l’idée de prendre un rôle plus important au sein de l’équipe :

Je suis reconnaissante de l’opportunité qui m’est donnée de diriger cette organisation exceptionnelle et je me réjouis à l’avance de l’aventure passionnante qui nous attend.

Annie Larouche, via un communiqué

Au-delà du spectacle que l’équipe offre et des partisans qui se présentent à l’Auditorium de Verdun sur une base régulière, l’Alliance s’implique également beaucoup dans la communauté. Depuis le début de l’année, le club a pris part à pas moins de 75 événements communautaires, une fierté pour l’organisation.

Rappelons qu’avant de s’amener avec l’Alliance, la nouvelle présidente de l’équipe a principalement fait ses classes avec les Alouettes. Directrice de l’équipe de cheerleaders de l’organisation, elle prenait également de plus en plus de responsabilités au niveau de la direction, notamment auprès de la fondation du club et auprès des anciens membres de l’équipe.

Mais c’est avec l’Alliance qu’elle assume désormais ses plus grandes responsabilités, alors qu’elle sera désormais présidente de l’équipe. Elle est l’une des pionnières à Montréal dans un tel rôle, elle qui rejoint France Margaret Bélanger (qui occupe le rôle de présidente Sport et divertissement avec le Groupe CH) en tant que femmes qui ont des postes importants dans le sport professionnel montréalais.

Le commissaire de la ligue, Mike Morreale, avait d’ailleurs de bons mots au sujet de la nouvelle présidente de l’équipe :

Annie Larouche a fait un excellent travail en tant que personne-ressource dans la LECB en préparant le lancement d’une équipe d’expansion à Montréal, puis en lançant l’Alliance de Montréal, et maintenant en renforçant sa position sur le marché québécois

Mike Morreale, via un communiqué

Sous sa direction, l’Alliance essaiera de continuer à bâtir une organisation qui fait la fierté de la ville. L’équipe s’est améliorée sur le parquet à sa deuxième saison, mais elle n’a tout de même pas été en mesure de faire les séries avec une fiche de 7-13. On parle quand même d’un bon pas en avant après une saison inaugurale où l’équipe avait terminé la campagne avec une fiche de 4-16.

En Larouche, l’Alliance fait confiance à une femme qui a été cruciale pour établir l’organisation de façon stable dans le paysage montréalais. Désormais, l’objectif sera de continuer à prendre de l’expansion au sein du marché, et ce, tout en essayant de continuer à faire progresser l’équipe sur le parquet.

Et on lui souhaite la meilleure des chances dans son nouveau défi.

Pour ceux qui l’ont raté, notre collègue Émilio Constanza s’est rendu à Verdun lundi pour assister au bilan de fin de saison de l’Alliance. Voici son résumé :

L’Alliance fait le point sur la saison 2023 | AlleyOop360
En moyenne 2900 partisans par match ont encouragé l’Alliance à Montréal cet été. Échos du bilan de fin de saison :
alleyoop360.com

Félix Forget

Félix Forget

Voir plus