Anthony Edwards s'offre l'action de la nuit et la victoire contre Houston

Publié le 22 janvier 2023 par Maël Brunet

Toujours sans Rudy Gobert et Karl-Anthony Towns, les Timberwolves se sont imposés 113-104 contre Houston grâce à une performance à 44 points d'Anthony Edwards. L'arrière s'est offert l'action de la nuit contre Alperen Şengün et plonge les Rockets dans une série de 13 revers consécutifs.

Alors que beaucoup d'attentes étaient placées sur les Timberwolves en début de saison, les hommes de Chris Finch réalisent un exercice mitigé où les victoires peuvent s'enchaîner autant que les défaites.

Victorieux lors de sept de leurs 10 derniers matchs, ils avaient à cœur de continuer sur leur bonne lancée au moment de recevoir les Rockets, pire bilan de la ligue. D'autant plus que cette victoire semblait offerte à la franchise du Minnesota, puisque son adversaire du soir restait sur 12 revers consécutifs.

Dans le sillage d'un Anthony Edwards inarrêtable, ils sont bien allés chercher ce gain en s'imposant 113-104. L'arrière a compilé 44 points à 17/29 au tir (58.6%), dont 8/16 derrière l'arche (50%) et 2/2 de la ligne de charité, 6 rebonds, 4 mentions d'aide, 3 contres et 3 interceptions.

En face, Alperen Şengün a lui aussi réalisé une bonne sortie puisqu'il termine meilleur de son équipe dans toutes les catégories statistiques avec 19 points à 7/9 au tir (77.8%), dont 1/1 du 3-points, 16 rebonds, 7 mentions d'aide, 3 contres et 1 interception.

Malheureusement pour le Turc, ce n'est pas sa performance que l'on retiendra de lui lorsque l'on pensera à ce match, mais bien aux deux posters qu'Edwards a déposé sur lui.

Le premier a eu lieu en fin de second quart-temps. Après une première période dominée par les 10 points d'Antman, mais durant laquelle les deux équipes ne parviennent pas à se départager (26-26), Houston profite d'un coup de mou de son adversaire pour prendre un léger avantage avant la pause (52-50).

Cependant, Edwards n'est pas de ceux qui se laissent abattre sans offrir de résistance. Sur une remise en jeu à 3 minutes de rentrer aux vestiaires, l'arrière se précipite dans la raquette et, d'un dunk à deux main avec appel deux pieds, posterise Alperen Şengün qui observe la scène impuissant.

Désireux de ne pas laisser l'avantage psychologique aux locaux après cette action qui a réveillé le Target Center, les Rockets infligent un 8-0 aux Timberwolves en moins de deux minutes au début du troisième quart-temps.

Mais Edwards réduit l'écart grâce à deux tirs consécutifs derrière l'arche. Puis, sur une nouvelle pénétration, il retrouve le chemin d'Alperen Şengün qui pense s'offrir une seconde chance de l'arrêter, à tort.

En plus de cette action, l'arrière termine ce quart avec 16 points inscrits et offre l'avantage aux siens (84-87). Une avance décisive puisque les Rockets ne reviendront pas, impuissants face aux 17 points du duo Edwards-Russell.

D'Angelo Russell termine la rencontre avec 23 points et 8 mentions d'aide. Nathan Knight a aussi été précieux avec 19 points en sortie de banc. Ce gain permet aux Timberwolves de retrouver un bilan à l'équilibre avec 24 gains pour 24 revers.

Partage

Par Maël Brunet

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram