Après la finale de 2016, LeBron James se sentait comme le meilleur joueur de l'histoire

Publié le 21 février 2022 par Félix Forget

En 2016, les Warriors de Golden State ont formé l'une des meilleures équipes de l'histoire de la NBA. Même si Kevin Durant n'y était pas encore (il allait signer là-bas après la campagne), le groupe mené par un Stephen Curry au sommet de son art a terminé la saison avec une fiche de 73-9 et, alors qu'ils menaient 3-1 en finale, un titre leur semblait promis. C'était toutefois sans tenir compte de l'effort herculéen qu'allait offrir LeBron James dans les trois matchs suivants pour soutirer le titre à la meilleure équipe de saison régulière de l'histoire.

Plus de cinq ans plus tard, il est encore impossible de parler de l'histoire de la NBA sans prendre le temps de s'arrêter sur cette mémorable finale. D'un côté, des Warriors qui ont survolé la compétition toute l'année, et de l'autre, des Cavaliers menés par un LeBron James au sommet de son art et accompagné par Kyrie Irving et Kevin Love comme principaux acolytes.

Mais évidemment, c'est LeBron qui a volé la vedette durant cette finale. Ses performances lors des trois derniers matchs, presque surhumaines, ont permis au kid from Akron de ramener un titre à son Ohio natal, tel qu'il l'avait promis à son retour au bercail.

Hier, dans le cadre des festivités du Match des étoiles, LBJ est justement revenu sur cette finale en conférence de presse à la suite de la victoire de Team LeBron, et il a répondu bien honnêtement qu'après la finale de 2016, il s'était senti comme le meilleur joueur de l'histoire du sport.

Selon James, à ce moment précis, il avait l'impression d'être le meilleur joueur de l'histoire dans toutes les facettes du jeu. Il se sentait comme le meilleur peu importe la position à laquelle il devait jouer et peu importe la position du joueur qu'il devait couvrir.

Évidemment, considérant les circonstances, difficile de le blâmer. Après tout, c'est vrai qu'il avait réalisé quelque chose de jamais vu dans l'histoire du sport en finale et qu'il venait de cocher la dernière case dans sa liste de choses à faire : gagner un titre pour son équipe locale.

Est-ce qu'il a raison? Évidemment, nous ne le saurons jamais. On ne pourra jamais mettre le Bron de 2016 contre, par exemple, le Michael Jordan du deuxième three-peat des Bulls dans les années 1990. Malgré tout, pour cette séquence de trois matchs, LeBron a probablement été le joueur le plus dominant de l'histoire de la ligue à ce moment précis.

Parce que s'il ne l'avait pas été, les Warriors auraient soulevé le titre en 2016. Et qui sait ce qui se serait passé par la suite...

Partage

Par Félix Forget

1 2 3 5
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram