Brittney Griner en Russie : le gouvernement américain s'en mêle

Publié le 05 mai 2022 par Louis-Éric Masse

À l’aube du début de la saison de la WNBA, la joueuse du Mercury de Phoenix Brittney Griner est toujours détenue par les autorités russes. Plus tôt cette semaine, le gouvernement de Joe Biden a annoncé vouloir négocier avec la Russie pour une éventuelle libération.

La joueuse étoile fait face à des accusations de détention de stupéfiants à la suite de son arrestation le 17 février dernier. Lors de son arrivée à l’aéroport, la femme de 6 pieds 9 pouces s’est immédiatement fait arrêter. Les rumeurs veulent que sa valise contînt une vapoteuse et de l’huile dérivée du cannabis, rien de confirmé.

C’est presque trois mois plus tard que le dossier avance. Avec l’invasion en Ukraine qui s’éternise, le département d’État des États-Unis considère que Griner est « détenue à tort ».

« Le bien-être et la sécurité des citoyens américains à l’étranger figurent parmi les plus hautes priorités du gouvernement américain. Le département d’État a déterminé que la Fédération de Russie a détenu à tort la citoyenne américaine Brittney Griner »

Lindsay Kagawa Colas, l’agente de la championne olympique a aussi ajouté son grain de sel il y a deux jours :

« Brittney a été détenue pendant 75 jours et nous nous attendons à ce que la Maison-Blanche fasse tout ce qui est nécessaire pour la ramener à la maison »

Il faut dire que le Congrès mettait constamment de la pression pour que l’affaire se règle au plus vite. Les autorités russes ont brandi la menace d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans dans cette affaire.

Mais alors comment se fait-il que cette histoire n’ait pas bougé depuis autant de temps ? On parle tout de même d’une des joueuses les plus dominantes de l’histoire de la WNBA détenue pour des raisons politiques. Plusieurs estiment qu’il s’agit malheureusement de sexisme banalisé.

« S’il s’agissait d’un joueur de la NBA de son calibre, ce serait sur la couverture non seulement de toutes les pages sportives, mais de toutes les pages des médias d’information dans le monde »

Tamryn Spruill, journaliste

La WNBA fera écrire sur les 12 parquets de la ligue les initiales de Griner ainsi que son numéro, soit « B. G. 42 ».

Pour l’instant, c’est tout ce que nous savons sur le dossier. La saison 2022 de la WNBA débutera demain, alors que les Sparks de Los Angeles rendront visite aux champions, le Sky de Chicago.

Partage

Par Louis-Éric Masse

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram