Bucks invaincus : une autre preuve de l'impact d'une défensive étouffante

Publié le 05 novembre 2022 par Félix Forget

Qui n'a jamais entendu le fameux dicton selon lequel la défensive gagne des championnats? Dans le monde du sport, c'est un classique qui ne date pas d'hier, et le basketball n'y échappe pas. Et même si la saison est encore jeune, il y a une équipe qui se démarque particulièrement du lot en ce début de campagne dans la NBA : les Bucks de Milwaukee.

À l'heure actuelle, les Bucks sont la seule formation de la ligue qui est toujours invaincue avec une fiche de 8-0. Évidemment, les grosses performances de Giannis Antetokounmpo et de Jrue Holiday y sont pour beaucoup, mais leur fiche est d'autant plus impressionnante quand on tient compte de l'absence de Khris Middleton, qui est sur la touche depuis le début de la saison.

Pour la première fois de leur histoire, donc, les Bucks n'ont pas goûté à la défaite après huit matchs. Comment expliquer ces résultats? Le plus gros élément de réponse est sans contredit la défensive étouffante à laquelle font face les adversaires des Bucks à chaque match.

Quand on regarde le Defensive Rating, une statistique qui mesure le nombre de points accordés par une équipe à chaque 100 possessions, on retrouve les Bucks au premier rang de la ligue, eux qui n'accordent qu'un maigre 101.5 points par 100 possessions.

À titre comparatif, les Cavaliers (7-1) les suivent d'assez près avec un Defensive Rating de 103.8, et ensuite, les Clippers (5-4) viennent au troisième rang avec leurs 107.4 points par 100 possessions. C'est une différence titanesque.

Évidemment, Antetokounmpo et Holiday sont reconnus pour leur travail défensif, mais ils ne sont pas les seuls artisans de ces succès : Brook Lopez mène la NBA avec 2.8 blocs par match, Serge Ibaka continue de bloquer des tirs à un bon rythme malgré un rôle limité, Bobby Portis attrape 10 rebonds par match en moyenne et Jevon Carter vient au 11e rang de la ligue avec 1.8 vols de ballon par match.

Ainsi, comme les Bucks cadenassent leurs adversaires en défensive, cela fait en sorte que l'absence de Middleton, un morceau important de leurs succès offensifs, est moins dommageable.

En fait, le Offensive Rating des Bucks (qui est carrément la même chose que le Defensive Rating, mais sur le plan offensif) est de 113.0, ce qui les place au 15e rang de la ligue. Ce n'est pas optimal, mais considérant que l'équipe n'accorde que très peu de points, ça fait en sorte que l'attaque n'a qu'à être correcte pour remporter des matchs.

Et en ce moment, c'est ce qu'elle parvient à faire. Antetokounmpo et Holiday font le gros du travail, et hier encore, leurs 55 points ont fait le gros du travail dans une victoire de 115-102 face aux Timberwolves.

Évidemment, le retour de Middleton ne nuira pas, mais tant que la défensive continue d'étouffer les équipes adverses, les Bucks ont amplement de ressources pour espérer gagner chaque rencontre.

Est-ce que ça durera? On verra dans les prochains matchs, mais marquer face aux Bucks est une tâche difficile. Et comme il faut marquer plus de points que l'adversaire pour gagner des matchs, disons que les formations adverses ont du pain sur la planche quand ils jouent contre Giannis et sa bande.

Partage

Par Félix Forget

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram