Choc des Titans entre Rudy Gobert et Nikola Jokic

Publié le 17 janvier 2022 par Liam Houde

Le Jazz de l'Utah a profité du retour de Rudy Gobert pour finalement mettre fin à leur séquence de quatre défaites consécutives, face à Nikola Jokic et les Nuggets de Denver. Les deux pivots se sont livré tout un duel au Ball Arena, dimanche soir. En voici les détails.

D'abord, pour le camp des vainqueurs qui se doivent de souffler un soupir de soulagement – après avoir perdu quatre rencontres d'affilée et momentanément glissé au quatrième rang de leur conférence –, il s'agit d'une victoire sur la route qui fait du bien, au compte de 125-102.

Une grande part du crédit pour le triomphe revient au centre de premier plan Rudy Gobert, lui qui retrouvait les parquets après une absence en raison du protocole sanitaire de la NBA lié à la COVID-19. L'Utah semblait d'ailleurs retrouver son identité défensive avec le Français de retour dans l'alignement; ils ont limité leurs adversaires à seulement 102 points.

Gobert a également ajouté 18 points, 19 rebonds et 2 contres à la feuille de match, en plus de stabiliser la défensive de son club.

Malgré son impact dans cette zone du terrain, son adversaire et le MVP en titre de la ligue est parvenu à enregistrer 25 points, 15 rebonds, 14 passes décisives et 2 vols de ballon, sur un rendement total de 56%. Nul ne peut arrêter Nikola Jokic, mais Rudy a tout de même réussi à mettre un bâton dans les roues du collectif de Mike Malone.

Personne outre Jokic et Aaron Gordon (20 points, 7 rebonds, 6 passes) n'a dépassé la barre des 16 points chez les Nuggets, alors que Will Barton en récoltait autant et que Monte Morris et Bones Hyland ajoutaient chacun 13 points au compteur. C'étaient là les seules contributions de plus de 5 points de la part de ce groupe qui peine à générer des paniers efficaces avec constance, sans le Joker dans la mêlée.

Or, chez le parti visiteur, Donovan Mitchell explosait pour 31 points, 5 rebonds, 4 assistances et 2 interceptions. Bojan Bogdanovic était lui aussi excellent au son de 21 points, en plus de 16 points pour Jordan Clarkson, 11 de Royce O'Neale et 10 d'Eric Paschall. En pleine santé, cette édition du Jazz peut faire des ravages et ils sont désormais de retour au troisième échelon de l'Ouest (29-14) après que les Grizzlies leur aient volé cette place temporairement.

Les hommes de Quin Snyder ont su défaire leurs rivaux de division notamment en s'acharnant aux rebonds, gagnant ce combat 51 à 39. Ils ont également fait preuve de défensive efficace autant au périmètre qu'à l'intérieur : Denver n'a réussi que 25% de ses tirs à 3 points et n'a marqué que 52 points dans la clé durant la soirée.

Rudy Gobert avait un rôle à jouer sur tous ces plans, lui qui présentait également une cote de +36 après le match. Sans son centre titulaire cette année, le Jazz a mis sur pieds une maigre fiche d'une victoire pour quatre défaites, ainsi qu'une cote défensive (120.3) bonne pour la dernière place du circuit.

L'ère des pivots traditionnels n'est pas que chose du passé car, même aujourd'hui, un joueur de plus de 7 pieds avec de bonnes aptitudes au rebond et pour la défense intérieure peut s'avérer indispensable. Son prochain défi sera contre les Lakers de Los Angeles, dès ce soir, lundi le 17 janvier.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 14

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram