Cirque dans la Grosse Pomme

Publié le 24 juin 2022 par Émilio Constanza

Le repêchage de la NBA est théâtre d’un grand nombre de nouvelles chocs : de choix controversés à échanges compliqués, en passant par les multiples potins qui en découlent. C’est le cas de le dire, l’encan 2022 ne fait pas fit à la règle. Jeudi dernier, ce sont les Knicks de New York qui ont fait jaser en échangeant le 11e choix ainsi que Kemba Walker.

L’acquisition de Kemba Walker en 2021 se voyait comme un grand coup. Après tout, les partisans de ces ascendants Knicks ne disaient qu’être à un joueur près d’être considérés comme prétendants aux grands honneurs. Un an plus tard, ces mêmes Knicks ont terminé au 11e rang de la conférence de l’Est. Cette médiocre saison leur a d’ailleurs mérité le 11e choix au total du repêchage de 2022. Ont-ils réussi à briser la malédiction et trouver un meneur? Il s’agit d’une position historiquement difficile à combler pour la formation new-yorkaise.

La rumeur voulait que les Knicks montent au cinquième choix et réclament Jaden Ivey. Coup de théâtre s’en suit et New York transigent. Non, pas au cinquième choix de 2022. En fait, le tant convoité choix est passé aux mains du Thunder d’Oklahoma City en retour de trois choix de première ronde en 2023. Ces sélections protégées proviennent respectivement des Pistons de Detroit, des Wizards de Washington et des Nuggets de Denver.

La deuxième transaction de la soirée appartient encore une fois aux Knicks. À l’aide d’implications des Hornets de Charlotte et des Pistons, les New-Yorkais font encore la une. Les trois formations se jonglent différents éléments, dont le meneur Kemba Walker. Ce dernier prend la route de Detroit en compagnie du 13e choix Jalen Duren, pivot sorti tout droit de Memphis.

Par ailleurs, le clan Walker et les Pistons comptent déjà ce dossier. Quelques instants suivant la transaction, Adrian Wojnarowski annonce que les deux partis ont l’intention de négocier le rachat du contrat de l'ancien des Celtics de Boston, lui permettant ainsi de devenir joueur autonome sans restriction le 30 juin prochain. Le meneur de 32 ans aurait été à sa deuxième année de contrat. Celui-ci garantissait 9 165 471$ pour la saison 2022-2023.

D’une autre part, il s’agit d’un pari sur lequel les Knicks semblent être prêts à miser. En liquidant le contrat du dit meneur new-yorkais, la franchise lance ses jetons et va de l'avant afin d’acquérir quelques noms lors de l’ouverture du marché des agents libres. Le nom de Jalen Brunson fait surface depuis quelques jours. Cette liquidation de salaire semble montrer les couleurs des Knicks à l’approche de la date fatidique. Jalen Brunson sort d’une saison mémorable ou il a accumulé 16.3 points, 4.8 passes décisives tout en étant efficace avec 54.5% de ses tirs réussis et 37.3% derrière l’arche du 3 points.

Est-ce que Jalen Brunson pourrait à lui seul ramener les Knicks là où ils étaient il y a deux ans? Sera-t-il la clef du succès dans la Grosse Pomme?

Est-ce que Kemba saura trouver preneur? Peut-il encore avoir un apport considérable pour une équipe aspirante au Larry O’Brien? Quoi qu’il en soit, les vainqueurs raconteront l’histoire alors que les vaincus se raconteront des histoires.

Intégrale du repêchage 2022 :

Repêchage 2022: toutes les sélections, tous les échanges | AlleyOop360
Les Raptors ont repêché Christian Koloko, l'ancien coéquipier de Bennedict Mathurin, avec le 33e choix.
alleyoop360.com

Partage

Par Émilio Constanza

Émilio est un passionné du journalisme. Fraîchement sorti du programme des arts, lettres et communications des médias au Collège Lionel-Groulx, il veut rassembler les deux choses qu'il aime le plus: journalisme et sport.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram